12 Juillet, encore une fin de journée à pédaler sur l’autoroute Bulgare

Départ à 8H30 ce matin de HASCOVO avec les batteries et le ventre à plat puisque d’une part mon vélo était enfermé dans le noir d’un garage et d’autre part, un petit café noir et une poignée de bonnes cerises en guise de breakfast à l’hôtel. On m’a bien présenté un menu auquel je n’ai rien compris puisque écrit en Bulgare ou en Russe, et la belle serveuse ne parlait pas un mot d’Anglais. Trop long pour me faire servir, je décide de partir et je déjeunerai en route… D’entrée, 2km de cote entre 4 et 7/100 pour rejoindre la bifurcation vers SOFIA par la route n°8 que j’atteint à la sortie de la ville. Au début ce n’est que trous et bosses mais au bout d’une trentaine de kilomètres, le macadam change et la route devient lisse…je gagne nettement en confort et j’avance bon train. Le problème c’est que j’ai le soleil sur ma droite et une grande haie continue d’acacias, de quelques poiriers et pruniers sauvages de part et d’autre de la route me font de l’ombre sur le panneau solaire et je ne charge pas mes batteries. Les bas cotés de la route et la végétation ne sont pas entretenus le long des routes. Ce sont les camions qui viennent lécher les branches qui dépassent sur la route ce qui procède à un élagage naturel…Je prends un petit déjeuner un peu plus loin et j’en profite pour mettre mon panneau en plein soleil pour récupérer quelques watts. Je continue la route et je passe devant les nombreux papis, grands-mères et enfants vendeurs de légumes, fromages Bulgare et fruits. Il y a notamment de magnifiques belle grosses tomates qui semblent bien savoureuses. En face de moi, une file ininterrompue de voiture immatriculées en Allemagne, Pays Bas, Belgique, etc…qui me croisent. C’est la transhumance d’été  des immigrés Turcs qui reviennent au bled pour les vacances. Je remarque leur réussite professionnelle à l’étranger au travers toutes les grosses voitures de marque Allemande et Asiatique. A l’entrée de PLOVDIV, je m’arrête pour déjeuner. Sur le parking, que des grosses voitures Allemandes de familles Turc. A la caisse, ils payent en Euros ce qui ne pose pas de problème à la caissière qui a deux tiroirs caisse, l’un en Euros, l’autre en monnaie Bulgare…J’en profite pour nettoyer au karcher  mon vélo couvert de boue séchée suite à mon gymkhana de la veille. Je reprends la route en traversant PLOVDIV où je perds la direction de la route n°8 vers SOFIA. J’ai bien suivi les panneaux mais voilà, plus de n°8. Je suis obliger de revenir sur mes pas (7KM pour rien et 7 de retour…) et je m’engage sur l’autoroute vers SOFIA, j’en ai mare de tourner en rond…Il s’en suit une monotonie de pédalage sur cette grande artère mais bon…j’y suis maintenant et dans la bonne direction pour ne pas me perdre. Le macadam est parfait et j’en suis à 110km d’effectués. Lorsque je remarque un grand panneau indiquant un BURGER à 35km, je décide que ce sera le stop de mon étape. au kilomètre 120, un vent violent de face s’est levé et je lutte pour avancer. Finalement, au bout de 20 km de lutte je m’arrête à une grande station avec un restaurant Turc, un Mac Do, et une grande station service et de repos pour les camionneurs. Je décide de bivouaquer du coté des camionneurs qui m’accueillent chaleureusement. On boit une bière et on m’offre un café. Les pompistes me trouvent un garage abrité pour poser ma tente et mon vélo. L’un d’eux me demande d’essayer mon vélo et c’est fièrement qu’il fait plusieurs tours de piste dans la station..(la photo est déjà sur Facebook). Plus tard arrive le patron de la station. Il vient voir mon installation et me donne deux jetons pour que je puisse prendre une douche aux sanitaires ultras modernes et propres réservés aux camionneurs. La journée s’achève avec un bon repas au restaurant Turc et un coucher tôt. Je suis à environ 90km de SOFIA et j’espère que le vent contraire m’épargnera demain matin…Je contacte François…ll est posé lui aussi dans un endroit bien convivial et il m’envoie une photo bière à la main…Il se trouve à 60km derrière moi…je pense que demain soir on sera de nouveau ensemble…

A demain les amis…mais je ne sais pas encore où ???

J'aime, je partage ! *** If you like it, share it!
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK