3 Juillet. Le grand contournement du Mont Erciyes, notre majestueuse balise de retour vers le nord ouest…c’est fait

Départ à contre coeur ce matin. Quitter ce nid douillet de Prana Cave Hotel de URGUP a été bien difficile. Après les embrassades avec les autres Sun Trieurs, François, Andréas, Anita et la famille de Guillaume, une grande congratulation avec Gurol et son épouse, les propriétaires de la cave qui ont été aux petits soins pour nous, me voilà parti à 8H45 pour le grand contournement du Mont Erciyes, cette grande balise naturelle et majestueuse qui signale le retour vers l’arrivée. Au début, ça monte gentiment dans une magnifique vallée pour arriver au col Topuzdagi à 1535m d’altitude. La descente nous ramène vers une immense et belle plaine dont on ne voit pas le bout. Il faut la traverser sur des kilomètres avant d’arriver à DEVELI pour une pause déjeuner. J’ai parcouru environ 80 km. Dès la reprise, une grande cote monte dans DEVELI pour nous conduire sur un haut plateau qu’on ne quittera plus jamais jusqu’à l’arrivée. La route fait le toboggan et on pédale toujours entre 1400m et 1500m. De plus un vent contraire nous empêche de profiter des descentes puisque, si on s’arrête de pédaler, le vent nous freine et le vélo s’arrête. Après Tomarza, ça monte encore et on restera longtemps à 1500m et plus… toujours avec vent contraire. Il faut appuyer dure sur les pédales et la voute plantaire commence à se faire sentir…Après avoir rattrapé la route n°300 menant à KAYSERI, c’est encore de grandes montées en altitude balayées par le vent. Finalement, après 162km parcourus, j’arrive à KAYSSERI à 18H00. Je dois quitter la grande route pour aller vers la ville mais je ne trouve pas le carrefour annonçant le centre ville (ou bien je ne l’ai pas vu…) je continue donc dans la direction de ANKARA que j’ai prévu pour demain. Bien mal m’en a pris… Je tombe sur la grande rocade de contournement de KAYSSERI qui est une très grande ville…Impossible d’en sortir et je dois pédaler 20km pour rien avant de pouvoir sortir et revenir vers la ville dans l’autre sens soit au total 32 Km pour rien ce qui fait au total une journée de 192km. Ces kilomètres en trop auront dépensé ma réserve de batterie car, à cette heure là, on ne recharge plus… Me voilà posé dans un hôtel où je me ressource mais demain matin, je vais devoir attendre que la charge de mes batteries remontent avant de m’engager sur la grande route…Tout va bien…Le coup de canon annonçant la rupture du jeun a tonné, je vais dîner dans le quartier…2 Juillet Le Mont Erciyes dans les nuages 3 Juiller Sur les hauts plateaux autour du Mont Erciyes 3 Juillet C'est tout droit... 3 Juillet Des lignes droites interminables 3 Juillet Le mont Erciyes dans les nuages 2 3 Juillet Sur les hauts plateaux autour du Mont Erciyes 2 3 Juillet, ligne droite sur les hauts plateaux

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email