5 Juillet-Traversée de la région du Golden Blé des hauts plateaux du centre de la Turquie

Ce matin, départ à 9HOO de Kirsehir, une petite ville bien agréable. Dès la sortie de la ville, la route s’élève gentillement sans dépasser les 5/100 jusqu’à remonter sur les hauts plateaux au desssus de 1200mètres.. Puis on quitte la route de ANKARA et on prend sur la gauche une longue ligne droite qui nous amène à KAMAN. Il est 13H00, une petite collation s’impose avant d’affronter la route toboggan du golden blé. En effet, les sévères montées et descentes se succèdent, certaines dépassant 10/100 nécessitent de mettre pied à terre pour pousser le lourd vélo et son chargement tant que le relief ne devient pas raisonnable…La route est déserte et sauvage. Se succèdent des longue lignes sinueuses ou droites vers l’infini de ce haut plateau couvert de blé. C’est les moissons et le blé est pausé en tas partout où on peu…

Les camions n’arrivent pas à enlever la récolte au fur et à mesure des grandes brassées des moissonneuses NEW HOLLAND. Les grands parking des stations essence sont couverts de grands tas de  blé en attendant leur enlèvement.

Au bout d’une soixantaine de kilomètres sur ce haut plateau on redescend vers le lac du barrage hydroélectrique « Hirfanli Brajt » puis on remonte sévèrement sur les hauteurs jusqu’à la descente suivante sur le grand et magnifique lac salé Tuz Gölü. Le spectacle de cette coulée rose depuis la hauteur et époustouflant.

On contourne le lac en direction du nord sur la grande route vers ANKARA. J’en suis à 125km, il est 16H00 et il me tarde de me poser. Je m’arrête à la buvette devant une station pour me renseigner sur un hôtel. Immédiatement, on m’invite à une table pour boire le thé. Je reste un moment avec ces personnes qui m’accueillent et me renseignent sur la présence d’un hôtel en bord de route, une quinzaine de kilomètres plus loin. En fait, je ferai encore une bonne trentaine de kilomètres pour enfin trouver une grande station auto-routière avec un hôtel. Je m’y arrête avec soulagement à 18H00, d’autant plus qu’à cette heure là le soleil est bas et de face et on ne recharge rien en énergie. De plus, j’ai la plante de mon pied droit qui est douloureuse à force d’appuyer sur la pédale…j’espère que ça va passer…

Mon vélo est remisé dans le grand hall de l’hôtel et moi, après une bonne douche, je me jette sur le buffet du restaurant voisin pour remplir à raz bord un plateau d’une bonne soupe de pois chiches, une assiette de haricots à la sauce tomate, une assiette de riz, une poivron farci, deux grands morceau de galette de pain avec graines d’anis, une grande assiette de coeur de pastèque et une bouteille d’eau pour faire glisser tout ça…

Demain, on recommence…5 Juillet C'est tout droit

J'aime, je partage ! *** If you like it, share it!
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK