Arrivé à ASKARAY to day

Ce matin à 6 heure, la pluie tombait à verse sur KONIA. Je consulte la météo qui confirme de la pluie toute la journée alors je décide de rester sous la couette. A 8H, miracle ciel bleu sur KONIA. Je re-consulte la météo et je vois que la pluie ne recommencera à tomber qu’à 11H00. Je consulte ensuite la météo de ASKARAY mon prochain objectif et je vois que c’est un peu nuageux mais avec de grandes éclaircies. Il me reste peu de temps avant 11H00 pour me sortir de la mauvaise zone météo de KONIA afin de me rapprocher de celle meilleur de ASKARAY. Très  vite je décide de prendre la route et mon paquetage est rapidement plié. A 9H00, j’emprunte la route de ASKARAY à la sortie de KONIA. Un immense haut plateau, de longues lignes droites et un vent de coté face qui oblige à appuyer un peu plus sur le pédale. Le ciel est de plus en plus gris. Au bout de 50km, j’arrive au pied d’une grande cote qui permet de franchi une petite chaîne de montagne. Arrivé en  haut, je vois un ciel plus clair à l’horizon et mon moral remonte. Je me retrouve sur un autre haut plateau avec encore de longues lignes droites sans fin. Au 60ème kilomètres je distingue parfaitement à l’horizon de belles taches bleus dans le ciel nuageux. Au 70ème kilomètres, c’est soleil et grand beau temps en plus du vent de face qui a disparu…Mon coup de poker a réussi et j’ai pu sortir à temps de la mauvaise zone météo de KONIA. Une pause déjeuner s’impose au 100ème kilomètres.  A 17H00, après 153km parcourus je rentre dans ASKARAY dans un flot de circulation et de camions dans tous les sens. L’entrée de la ville est en travaux et la place réservée au 2 roues est parfois inexistante. Je décide de trouver un hôtel plus au calme, à la sotie de la ville en direction de Göreme…Il n’y en a qu’un mais il est fermé pour cause de nettoyage. Je m’y arrête quant même et demande à la personne qui semble être le propriétaire d’y dormir sur la banquette du salon d’accueil. Celui-ci me propose un hôtel pension en ville et appelle quelqu’un pour venir me chercher car je refuse de faire un mètre de plus en vélo. Une voiture vient me chercher et mon vélo reste su place dans le hall de l’hôtel qui sera fermé à clé. Me voilà donc bien installé et au calme. La borne WIFI a été installée devant ma porte pour une réception optimale et on m’a connecté l’ordi et le Téléphone…Tout va bien… Dans le quartier il y a des commerces, bars et restaurants, je n’aurai que l’embarras du choix…. Demain matin, on me ramènera à mon vélo pour repartir vers Göreme…A plus les amis…Tout va bien…

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email