Quand le désir surmonte les obstacles…

Non non, cette phrase n’est pas de moi, je la dois à Mariana Malliotaki, du centre musical Labyrinth à Houdetsi, Crète. Les photos sont l’oeuvre de Thalina Karpouzi.

L’article en version originale que j’ai commencé à traduire ci-dessous : http://www.cretalive.gr/crete/view/apo-th-gallia-sthn-krhth-me-hliako-trikuklo-kai-me-problhmata-orashs/101491

De France jusqu’en Grèce en… tricycle solaire !

Un jour comme tous les autres jours d’arrivées à l’atelier musical « Labyrinth », est apparu dans le village un étrange véhicule … Le tricycle a immédiatement attiré l’attention des élèves et les habitants du village.

Labyrinth

L’histoire derrière ce tricycle, c’est Sylvain Machefert, un jeune malvoyant, qui est venu avec son tricycle solaire, de la France jusqu’en Crète.

Une histoire de force intérieure et de leçon à tous ceux qui pensent qu’il y a des problèmes insurmontables et qui restent les bras croisés à les regarder.

Q: Pourriez-vous nous dire quelques mots sur vous?
R: Je suis Sylvain Machefert, du Puy-en-Velay, en France. Programmeur informatique de profession. C’est la première fois que je viens à Labyrinth. Je joue de l’accordéon, du kaval, de la tamboura, du piano… J’aime aussi chanter et j’écoute principalement de la musique des Balkans.

Q: Comment avez-vous entendu parler de Labyrinth ?
R: Par hasard ! J’ai cherché sur internet des cours de musique bulgare ou grecque et j’ai trouvé vos séminaires. Je suis parti de France, en direction du Kazakhstan avec mon vélo, en prenant part à un rally de vélos solaires, appelé «The Sun Trip», mais finalement je me suis retrouvé à Houdetsi !