Ciao Italia, je suis en route pour une valse

Me voici donc avec 2 batteries sur 3. Encore un apres midi à rouler au mollet en attendant que les batteries reprennent du souffle.

Je retrouve Sylvain dans un camping abandonné depuis des années. Merci M.GPS. Un voisin nous prête un tuyau d’arrosage quelques minutes.

l impasse
l impasse

Point technique au milieu de nul part : la batterie est pleine mais dès qu’elle est branchée sur son socle, les valeurs s’affolent, l’ordinateur de bord ne répond plus, le moteur ne demarre pas.  interne est surement endommagée.

  • Suis je en capacité de diagnostiquer, et réparer cette électronique ?

Non

  • Quelles conséquences ?

2/3 d’autonomie c’est 100 kms d’autonomie maximum.  Le minimum prévu pour atteindre la Russie et en sortir à temps pour le visa Russe. Cela veut dire rouler à la jambe 1/3 supplementaire . J avais déjà decidé de le faire pour avancer suffisament et rattraper le retard pris en Italie.

 End of the game ?

Sylvain relativise , il y a la recharge secteur et puis si le visa Russe coince, se faire le tour de la mer Noire c est bien aussi avant de rentrer c’est bien aussi.

Je comprend et respecte cette fraicheur. Ses modules ont soufferts et ne sont plus capables de produire suffisament. La rencontre inopinée d’un toit solaire et d’une barriere de passage à niveau n’a pas arrangé les choses.

respect donc, mais passer sur le secteur et renoncer sans avoir encore tout donné, ce n’est pas une option.

Avancer jusqu’au bout

Il est temps d’appeler mon partenaire MPF. Il ne peut engager de diagnostic, par contre un echange standard est possible. L’Autriche c’est frontalier avec la Slovénie. un train entre Ljubana et Vienne. L’aller retour dans la journée est plus ou moins possible. Sui je prêt à aller jusque là ? la question ne se pose même pas

Pour y parvenir , un nouveau recablage est necessaire, pour optimiser la charge solaire des 2 modules sur les 2 batteries restantes. Un cablage déconseillé par le sous traitant qui gérait les batteries de mon partenaires. Basta, je prend le risque et ca marche. Le solaire charge ma batterie pendant que je l’utilise pour rouler. Bien je suis prêt. Let’s go to Solvénia pour foncer sur Vienne, échanger les batteries, reconfigurer ma strategie solaire et replonger dans le SunTrip.

Easy ?  comment dire ….

and then all hell brokes loose

J’aime bien cette expression. La Slovénie nous accueille avec la pluie. Recharge solaire compromise. On en est tous là, soit .Mais je dois aller à Vienne sauvez mon SunTrip, IMG_0348alors il faut un défi à la mesure de l’urgence.

Pas de problème, une tempête ca irait ?

Batteries vides encore et toujours pour moi , nous contournons le col de Col  pour atteindre ljubana . Mais la plaine nous reserve une surprise. des rafales mesurées a 70kmh à l aeroport voisin. La station debout est penible, le parcours a velo epique.

J affale la grand voile, pardon le toit solaire. J arc boute les pieds sur les pedales. Emporter une fois puis 4 puis 5 dans le fossé, je relance la machine encore et encore. Au bout de la plaine une belle montée de 7/8 kms, à la force et au vapeurs de lithium

Et de sentir en moi un rire monter, ce rire là qu il faut aller chercher au bout de l’effort. Comme un certain capitaine de crevettier qui avait des comptes à regler.

Ok , je suis un Cap hornier .  Je vais pouvoir aller de l avant.

 

 

 

 

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email