Corinne : Étape n° 35-A l’arrêt forcé

SUNTRIP 2018 : Étape 35-1-2, à l’arrêt forcé

Mercredi 25 et Jeudi 26 Juillet 2018

Je vous ai quitté sur une grosse casse matériel. Sur les photos ci dessous, vous voyez l’extrémité de mon vélo avec le système PINION qui est un système de changement de vitesse en vente récent  (2 ans environ).

Lors de la chute du vélo sur la grille, la pédale et le plateau se sont retrouvés coincés dans la grille. J’ai eu beau le dégager très doucement, avec le poids du vélo, le mal était fait sur le plateau.

 

J’ai donc sur mon vélo un excellent changement de vitesse. Mais comme très souvent c’est un système fermé (c’est-à-dire propriétaire) avec une clé spécifique pour défaire les pédales et des plateaux spécifiques au système PINION. Sachant cela au départ, j’avais donc demandé à mon sponsor AZUB, propriétaire de mon vélo de me donner la clé spécifique et un plateau de rechange, demandes faites à 2 reprises. A tord, je n’ai pas osé insister. Et donc dans la situation où je suis, je ne peux strictement rien faire. J’ai appris 2 choses;

  • je n’aurais jamais dû partir sans cette clé spécifique, ni un plateau de secours
  • Dans des voyages si compliqué comme le Suntrip, il faut partir avec du matériel d’excellente qualité MAIS standard (dans mon voyage au Canada, j’avais un système de changement de vitesses Shimano Deore que j’aurais pu changer dans n’importe quel magasin de vélo sérieux).

Ma deuxième erreur est de ne pas avoir assez travaillé l’équilibre du vélo à l’arrêt. J’ai une très bonne béquille qui n’a jamais cassée mais sous le poids du vélo + remorque, elle peut tourner, c’est-à-dire elle passe de sa position correcte de béquille a plus rien car elle tourne en avant et donc n’a plus de point d’appui. C’est ce qui s’est passé au cours de cette chute. La béquille était parallèle au sol et tournée vers l’avant. Cela est un gros handicap pour moi et on en voit les conséquences. Je ne peux rien y faire maintenant, on aurait dû mieux appréhender et anticiper ce problème avec l’équipe qui m’a aidée à concevoir cette remorque. Les regrets ne servent à rien, c’est de l’apprentissage à ses dépends.

Maintenant, dans quelle situation je suis. ?

Je suis donc coincée à Atyrau au Kazakhstan pour plusieurs jours dans un hôtel bas de gamme. Dès la casse du plateau, j’ai évidemment contacté mon sponsor AZUB pour demander de l’aide, aide consistant à envoyer les pièces détachées non données au départ. Dans les 2h qui ont suivi mon appel, les pièces ont été envoyées via DHL. Mais mon sentiment profond est celui d’un gros gâchis. Pourquoi, parce que je vais perdre beaucoup de temps. Le délai annoncé par DHL est 3 jours + un jour de douane pour le dédouanement des pièces et comme il y a un dimanche au milieu, cela fait au mieux lundi ou plutôt mardi (donc au minimum 5 jours). Et cela, à condition que les pièces arrivent (certains concurrents n’ont pas reçus leurs pièces détachées). Voilà donc la situation.

Que puis-je faire en attendant, malheureusement rien que de me morfondre dans un cadre déprimant. Pour le moment, il y a 4 concurrents avec moi qui ont pris un jour de repos pour faire réviser leurs matériels et arranger tous les petits problèmes qui n’empêchent pas de rouler mais qui gâchent un peu la vie. Cet après-midi, ils ont fait 60 km (À & R) pour aller se baigner dans la mer Caspienne et moi, je suis restée seule, faute de vélo opérationnel. C’est sûr que cela fait râler mais bon, je n’ai pas de choix.

Ils partent demain matin tôt et je vais donc me retrouver seule à nouveau et rien à faire.

Et après la suite, c’est quoi ?

  • Je n’attends pas plus de 8 jours et si je ne reçois pas les pièces, je n’ai alors pas d’autres choix que de rentrer en avion en espérant pouvoir ramener le vélo + la remorque mais perte des batteries (coût 1000€ de perte sèche) et coût du retour ? La direction est Amsterdam
  • Les pièces détachées arrivent dans un délai raisonnable (<8j) et je repars mais malheureusement seule sans mes compagnons du moment. Mais beaucoup de temps perdu.

Dans le cadre de ce Suntrip, tous ceux qui ont attendu leurs pièces détachées longtemps ont fini par abandonner. Je n’arrive pas à me voir abandonner pour une raison aussi débile. En attendant j’essaie de trouver quelqu’un sur place pour me faire un support béquille vélo. J’ai trouvé la solution, je l’ai fait faire en acier mais le poids de la barre de soutien est rédhibitoire. Il me faut donc essayer de trouver quelqu’un capable de le faire en aluminium et cela, ce n’est pas simple.

Ce matin, j’ai vu, le cœur gros, la bande des 4 partir, bande toujours aussi joyeuse et agréable à vivre.

Maintenant 4 ou 5 jours à occuper, je ne sais pas comment

IMG_7789

Billet d’origine sur le blog de Corinne

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *