Les arrivées du Sun Trip 2013

 

Sur cette page retrouvez le classement des premiers aventuriers arrivés à Astana. Seuls sont en compétition pour la course du Sun Trip 2013 ceux qui ont rechargé leur batterie uniquement grâce à l’énergie solaire. 

Les aventuriers sont partis de France (Savoie) le samedi 15 juin 2013. 


LES FINISSEURS 

11er. Raf Van Hulle, en 38 jours et 1 heure. 

Le Belge a fait preuve d’une parfaite maîtrise de cette première édition du Sun Trip, de la conception de son vélo (un tandem parfaitement adapté !) jusqu’à la navigation sur 7500 km (au GPS), avec en prime quelque unes des plus belles photos.

Raf aura pris la tête de la course à la fin de l’Italie pour ne plus jamais la relâcher, malgré la pression permanente proposée par son second, Jorge Moïta.

Réaction : « Ca a été une expérience incroyable. J’étais en contact permanent avec la nature, avec le soleil pour recharger la batterie de mon vélo. J’ai senti une véritable force de la nature. C’est génial. Pas d’essence, pas de gaz, même pas de bruit, juste le vent dans mes oreilles. C’est une expérience très forte« .

Actualités sur Raf : attendu en Ukraine par des fans / les deux leaders dans la steppe course poursuite avec un dromadairela gloire à Astana /


62ème. Jorge Moïta, en 39 jours et 4 heures. 

Au plus proche il s’est rapproché à 15 km du leader (à Sotchi en Russie), pour finalement arriver avec 27 heures de retard à Astana. Un duel qui aura tenu en haleine les milliers de suiveurs du Sun Trip.

Malgré un vélo peut être plus rapide sur le papier et la puissance de son pédalage, un peu de malchance (une agression en Russie) et quelques imprécisions sur l’itinéraire lui auront coûté la première place.

Réaction : « Je suis content de cette 2ème place. La prochaine fois je prendrai plus de panneaux solaires pour pouvoir recharger plus facilement, car là j’étais trop juste et du coup j’ai du beaucoup pédaler pour suivre le rythme de Raf ».

Actualités sur Jorge : en Italie avec Adrien Dugoujon / les deux leaders dans la steppe son arrivée à Astana


13ème. Adrien Dugoujon, en 44 jours et 4 heures.

Certainement le meilleur cycliste du peloton du Sun Trip 2013, roulant sur le vélo de loin le plus léger, Adrien a fini l’aventure comme une flèche, à plus de 40km/h, avec une avant dernière étape de 334 km !

Seul compétiteur ayant choisi de passer par la Turquie, Adrien a été bloqué près de 5 jours avant de pouvoir entrer en Russie, du fait d’un mauvais calcul des dates de son visa. Sans cela, aurait-il pu jouer la victoire ?

Réaction : « J’ai fait la course tout en vivant l’aventure à fond. Sans mon erreur de visa j’aurai été dans les temps de mon ami Jorge, mais c’est pas grave. L’aventure au Kazakhstan a été superbe, j’ai beaucoup aimé les passages en pleines steppes, avec mon vélo très léger c’était un régale ».

Actualités sur Adrien : en Italie avec Jorge Moïta / ses premiers jours en Turquie / sa rencontre avec un aigle / son arrivée à Astana / Adrien à la télévision Kazakh


74ème. Solar Czech Team, en 46 jours et 6 heures. 

Présentés par beaucoup comme les grands favoris, Honza Galla et Karel Sebela ont rapidement annoncé (en Serbie) qu’ils renonçaient à la course pour la 1ère place.

Peu chanceux sur la météo, ils ont tout de même réussi à retrouver un très bon rythme de course à partir de l’Ukraine, pour finalement jouer le podium. Un choix aventureux d’itinéraire non asphalté au Kazakhstan, avec casse mécanique, finira de sceller leur sort.

Réaction : « Nos vélos étaient parfaits quand la route est bonne et quand il y a du soleil. Ca a été le cas au début de l’aventure ou dans certaines parties du Kazakhstan où nous avons fait jusqu’à 300 km par jour ! Mais sur des routes moins bonnes et sans soleil nos vélos n’étaient pas les plus adpatés. On reviendra avec d’autres engins ! »

Actualités sur Honza et Karel : en difficulté en Roumanie / le passage en Asieleur arrivée à Astana /


4Stéphane et Stéphane, en 50 jours et 4 heures (non 100% solaire).

Ils ne sont pas dans la compétition de la course du Sun Trip du fait de l’utilisation du chargeur secteur (suite à la casse moteur de Stéphane Briel), mais quelle performance !

De la force physique, du mental et surtout beaucoup d’humour, le duo Breton aura fait un tabac sur ce Sun Trip ! De la France au Kazakhstan (et certainement ailleurs dans le monde), ils ont leurs fans !

Réaction : « On s’inscrit pour 2015, enfin… si nos femmes nous donnent le feu vert bien sur ! Cette année on a vraiment pris beaucoup de plaisir, dans l’humour mais aussi dans le fait d’aller vite« .

Actualités sur Stéphane et Stéphane : le show dans le centre de Milan / sous la pluie en Croatie / le duel d’humour pour la 5ème place / un 14 juillet en Russie / à fond la forme dans la steppe Kazakh / leur arrivée à Astana / vidéo d’arrivée


5ème. Stéphane Bertrand, Angélique & Guillaume, en 57 jours et 4 heures.

C’est bien eux qui prennent la 5ème place de la course du Sun Trip, grâce à une aventure réalisée 100 % au solaire. Ayant parcouru un grand nombre de kilomètres ensemble, entre la Bulgarie et la frontière Kazakh, ils ont souhaité finir ensemble le périple, après avoir été séparé pendant 2000 km au Kazakhstan. On se rappellera aussi de leur participation grâce à la belle rivalité entretenue avec les Bretons. Angélique est également la première femme à l’arrivée du Sun Trip.

Réaction : « On savait que ça serait dur, et ça a été très dur » (Guillaume). « La météo a vraiment été défavorable, mais notre duo est toujours resté soudé » (Angélique). « J’ai kiffé la life à chaque minute de ce voyage » (Stéphane).

Actualités : Stéphane et Askar en Slovénie / en Croatie avec Angélique et Guillaume / le trio sur un nuage en Turquie / leçon d’hospitalité en Turquie / / le duel d’humour pour la 5ème place / leur arrivée groupée


 

Askar Syzbayev, en 57 jours et 4 heures (non 100% solaire).

Il termine l’aventure à domicile, attendue par sa maman. Le plus jeune participant du Sun Trip 2013, seul représentant Kazakh, aura été à la hauteur du défi proposé, lui qui n’avait jamais entendu parlé de vélo électrique ou solaire. Il termine l’aventure en 8ème position (hors course du fait de recharge secteur), après avoir alterné voyage en solitaire et voyage avec d’autres participants croisés en chemin, pour finalement arriver ensemble avec Angélique, Guillaume, Stéphane et Marc. Comme dans un rêve.

Réaction : « J’en veux plus ! Je veux continuer de voyager, en Chine, en Inde, pourquoi pas de nouveau en Afghanistan… C’est ma passion ».

Actualités sur Askar : premières impressions en Italie / avec Stéphane Bertrand en Slovénie / l’aventurier en Ukraine / son arrivée en groupe



6ème. Grégory Lewyllie, en 59 jours et 5 heures.

Le Belge termine son aventure un vélo cassé de partout, mais il se classe tout de même en 6ème position de la course du Sun Trip. Et l’aventure sera encore longue pour lui car il prévoit un aller-retour jusqu’à l’Asie du Sud Est, soit encore 30.000 km au programme ! Sur le Sun Trip l’aventure de Grégory aura été marqué par l’épisode italien avec Tom Papay, avant qu’il ne reprenne son rythme de voyageur solitaire. Plus loin il aura roulé quelques jours avec Askar.

Réaction :  » J’y suis, Astana ! Quelle aventure, j’ai quasiment tout cassé sur vélo, ça a été terrible. Je n’ai que quelques jours pour tout réparer avant de repartir avec ma femme jusqu’à Pékin, puis après en solitaire de nouveau« .

Actualités sur Grégory : la belle histoire Belge / solitaire en Slovénie / son arrivée en vidéo / son nouveau départ avec Lies



Dirk Huyghe, en 60 jours et 3 heures (non 100% solaire). 

On retiendra certainement de la participation de Dirk la photo de sa remorque solaire en feu. Mais au delà de cette image forte c’est l’attitude globale du Belge qui est a saluer. S’il y avait eu un prix de la gentillesse, il est fort probable que les participants du Sun Trip auraient voté pour lui. Pendant la première quinzaine Dirk aura accompagné Tom et Marie-Claire dans leur défi, de la France jusqu’à la Serbie, avant de reprendre sa route solitaire et de faire plus loin un petit bout de route avec Grégory, Askar ou encore Lionel. Il a enfin terminé en solitaire, 1000 km à la force des jambes puis tout le Kazakhstan en vélo électrique simple grâce à la batterie de Raf Van Hulle.

Réaction : « Quand ma remorque a pris feu j’ai pensé que c’était terminé, alors j’ai pris le temps de faire la fameuse photo. Mais finalement je suis vraiment heureux d’avoir pu continuer ma route autrement« .

Actualités sur Dirk : la belle histoire Belge / les larmes en Slovénie /reportage de la télévision Ukrainienne / l’incendie de sa remorque solaire / son arrivée à Astana


 


Cédric Vinatier, en 67 jours (non 100% solaire). 

Les prix du courage, de l’acharnement et du bon mot sont certainement pour lui ! Faisant fi de son handicap (bras gauche atrophié), l’Ardéchois a surpris tout le monde en arrivant à apporter son grand vélo « Salamandre » jusqu’à Astana, en se payant en prime le luxe de la traversée des zones de steppes les plus délicates au Kazakhstan.

S’il a du se résoudre à abandonner l’aventure 100% soalaire, accablé au quotidien par une multitude de problèmes techniques, Cédric a su tenir bon et nous donne au final une très belle leçon de vie.

Réaction : « Il n’y a pas eu deux catégories dans cette aventure, les valides d’un côté et les invalides de l’autre… Il n’y avaient que des aventuriers lancés dans un même défi« .

Actualités sur Cédric : à l’arrière du peloton / son arrivée à Astana / sur le handicap


37ème. Lionel Candille, en 68 jours et 2 heures. 

7ème et dernier classé de la course du Sun Trip 2013, Lionel Candille aura su recharger ses batteries 100 % avec le solaire, de la France au Kazakhstan, malgré une météo capricieuse et malgré de gros problèmes avec la structure de son fameux toit ! L’originalité de cet engin n’aura donc pas pu résister au mauvaise état des routes Ukrainiennes. Dès ce pays les cassures se sont multipliées sur les tubes en aluminium, obligeant Lionel à changer par deux fois son itinéraire, pour finalement tirer au plus court et au plus goudronné, mettant de côté ses rêves Ouzbeks.  Mais pas de quoi lui enlever le sourire et sa joie de vivre pour l’arrivée à Astana.

Réaction :  » Je m’attendais à vivre une aventure sous le signe de la chaleur et du soleil, mais finalement au Kazakhstan j’aurais plutôt vu de la pluie, du vent et même un peu de fraicheur« .

Actualités sur Lionel : problèmes techniques en Ukraine / sous le soleil de Crimée / reportage de la télévision Ukrainienne / son arrivée à Astana


5Emilie et Guillaume : en 72 jours (non 100% solaire).

Ils sont arrivés en 12ème position à Astana, en avance de plusieurs jours sur leur estimation la plus optimiste. Une aventure faite de galères, de joies, de crises de nerfs, de fabuleuses rencontres, de découvertes et de premières pour eux qui n’avaient jamais vécu de grand voyage. En 72 jours de voyage ils seront devenus de véritables aventuriers, trouvant du plaisir à se fondre dans les steppes les plus sauvages du Kazakhstan.

Comme beaucoup d’autres participants, leur périple aura été ponctué par les problèmes techniques, au niveau des batteries surtout, des remorques ou encore de la roue libre du pédalier de Guillaume. Jusqu’au bout ils auront du garder le moral et su trouver des solutions, notamment en trouvant l’aide des populations rencontrées.

Réaction : « Sur ce Sun Trip on était des débutants dans tous les domaines. Mécanique, sport, aventure… on avait assez peu d’expérience, on a du apprendre au fil des jours. On reviendra plus forts le prochain coup !« .

Actualités sur Emilie et Guillaume : au sommet du col du Petit St Bernarddans une station service en Italie / interview en Russie / leur arrivée à Astana


6Anick-Marie Bouchard, en 80 jours (non 100% solaire).

La seule femme en solitaire dans ce Sun Trip 2013 et quelle femme ! Anick-Marie, la baroudeuse Québécoise, aura beaucoup fait parlé d’elle, sur sa route et sur les réseaux sociaux comme dans les médias. Sans expérience en terme de vélo elle se présentait au départ parmi ceux des aventuriers qui iraient le moins vite, profitant du Sun Trip pour découvrir un nouveau type d’aventure. Un temps lanterne rouge, à deux doigts de l’abandon en Bulgarie (pour problèmes techniques), la valeureuse a su redonner une formidable impulsion à son voyage lors de la traversée de la Turquie, faisant ici des étapes de 200 km, pour la première fois de sa vie. Une leçon de détermination, une impressionnante maîtrise du voyage et aussi un fantastique message envoyé aux femmes du monde qui veulent prendre la route.

Grâce à ses nombreuses rencontres et à ses billets d’humeur, l’écrivaine Anick-Marie se place bien sûr parmi les favoris des concours du meilleurs blogueur.

Réaction : « Sans l’aspect vélo solaire, je ne me serai certainement pas lancée dans pareille aventure ! Le Solaire c’est comme un 2ème passeport, ça ouvre les portes et les discussions. J’attends de voir qui sera la prochaine femme solitaire sur le Sun Trip, car oui une femme seule peut le faire !« .

Actualités sur Anick-Marie : avant le départ / en pleure au sommet du col du Petit Saint Bernard / sur les routes italiennes / en difficulté en Bulgarie / sur son nuage sur les deux dernières étapes.


1176385_659479167397425_1601419744_nElvira et Christian, en 90 jours (non 100% solaire). 

En exactement 3 mois, le samedi 14 septembre, notre valeureux duo Belgo-Kirghize boucle son aventure et vient mettre un point final au Sun Trip 2013 !

Accueillis par l’ambassadeur de Belgique au Kazakhstan, ils arrivent en dernière position, ce qui était leur objectif affiché depuis le départ. Ayant connu beaucoup de problèmes techniques, ils n’auront quasiment lâché la dernière place, mais ils arrivent pourtant avec une dizaine de jours d’avance sur leur prévision ! Comme quoi, ce Sun Trip sera allé plus vite que prévu, à tous les niveaux.

A préciser également, que Christian devient l’aventurier le plus âgé à atteindre Astana, à 67 ans. Elvira est elle la femme plus âgée à l’arrivée.

Réaction : « Nous sommes vraiment très heureux d’être arrivés. Nous sommes aussi plus simplement heureux d’avoir pu participer à cette expérience. Quelle chance ! Maintenant nous allons poser les vélos et profiter d’être là pour aller visiter certains sites mythiques du Kazakhstan, la mer d’Aral et Baïkonour !« .


DISQUALIFICATION

13Marc Charroin, arrivé le 11 août

Rien ne s’est passé comme prévu pour Marc, même s’il a tout de même pu franchir la ligne d’arrivée. Il devait former un duo avec Guylaine Descamps, mais cette dernière abandonnait sur blessure deux jours avant le départ.  Il devait faire route commune avec 4 autres participants, mais leurs routes se sont très vite séparées. Il devait traverser la Turquie mais a finalement pris un avion entre Istanbul et le Kazakhstan suite à une erreur dans les dates de visa Russe. Enfin, malade et quelque peu malmené dans les steppes il prenait là deux fois le train pour abréger les galères. Reste 2 mois d’aventures et de rencontres, qui resteront à jamais gravés dans sa mémoire. Son sourire en atteste.

Réaction : « Je n’ai pas le mérite de mes camarades, car j’ai du tricher, mais ça me fait quand même très plaisir d’arriver à Astana. J’ai vécu deux mois de grande aventure, avec énormément de belles rencontres« .

Actualités sur Marc : à l’arrière du peloton / l’avion…son arrivée en groupe


 ABANDONS

1000543_10201439718262771_2085736982_nSylvain Machefert, retour en France en vélo

Constatant le retard pris sur la première partie d’aventure, Sylvain a pris la décision (fin juillet, à l’Ouest de la Turquie) de stopper sa course en avant et d’entreprendre un grand retour à la maison, toujours avec son vélo solaire. Il passera ainsi par les îles Grecques, puis l’Italie avant de retrouver les terres Françaises, pour un périple global de 5600 km !

Sylvain, malvoyant, nous aura offert un bel exemple de courage et joie de vivre. Lui qui a toujours été dans les dernières positions du peloton, n’a pas manqué de nous faire vivre son aventure avec des photos et des vidéos de ses découvertes. Parti en compagnie d’un petit groupe au départ, il restera avec Cédric Vinatier pendant plusieurs jours (jusqu’en Slovénie), avant de croiser la route d’Elvira et Christian, puis de finir en solitaire.

Actualités sur Sylvain Machefert : à l’arrière du peloton / le retour à la maison en vélo /


 1Jean-Marc Satgé, accident en Turquie

La scène c’est déroulée le… 14 juillet 2013, dans un tunnel Turque (trop étroit), à 400 km à l’Est d’Istanbul. Jean-Marc était percuté violemment par un camion, propulsé à terre dans un état critique. Hospitalisé en urgence dans un hôpital de province, il était ensuite très vite admis dans une unité de soins intensifs à l’hôpital international d’Istanbul, souffrant de plusieurs fractures. Il restera presque un mois hospitalisé en Turquie avant d’être rapatrié en France, où il se remet doucement du choc.

Le valeureux doyen du Sun Trip 2013 (69 ans) n’avait pourtant pas démérité ! Parti en duo avec Jacques Jany, il se retrouvait seul au bout de 5 jours d’aventure suite à l’abandon de Jacques (pour raison médicale). Alors en dernière position, Jean-Marc surprenait tout le monte en parvenant à accélérer la cadence, seul sur son grand vélo ! Sans cet accident, nul doute qu’il aurait pu aller au bout de son rêve.

Actualités sur Jean-Marc : en super héros à Sofia / l’accident en Turquie


celine et jeanCéline Grobon et Jean Cave, pour raisons médicales.

C’est en Ukraine que leur route a pris fin, à Odessa exactement, le 13 juillet 2013. La veille ils prévenaient l’organisation que leur état de fatigue les incitait à ne pas aller plus loin, Jean souffrant notamment de fortes douleurs à la scelle.

Amis et collègues de travail, Céline et Jean vivaient là leur première aventure à vélo. Dès les premiers jours ils connurent les « joies » des chutes et des problèmes techniques. Puis ils trouvaient leur rythme de course en étant parmi les rares aventuriers à parcourir les routes Hongroises et Moldaves. L’aventure se termina sur la côté de la Mer Noire.

Actualités sur Céline et Jean : interview en Hongrie / l’abandon


tom et marie claireTom Papay et Marie-Claire Lagadec, casse technique.

Ils visaient un exploit totalement inédit, mais après presque un mois de route ils mettaient pied à terre, le 12 juillet 2013, à 100 km d’Odessa en Ukraine.

Ce duo était parmi les plus attendus. Participant à l’aventure avec un hand-bike solaire (pédalage avec les bras), le Savoyard se fixait ici un nouveau grand défi. Suite à la chute de Marie-Claire dès le 2ème jour (cassant ses panneaux solaires) le duo était complété par Grégory Lewyllie sur quelques jours et surtout Dirk Huyghe jusqu’en Serbie. Puis le duo trouva l’aide d’Emilie et Guillaume en Roumanie, avant de devoir stopper l’aventure en Ukraine sur une casse mécanique du vélo de Tom. Quoiqu’il en soit la participation de Tom et Marie-Claire aura impressionnée beaucoup de monde, avec plus de 3000 km au compteur et quelques étapes de 190 km ! Tom a commencé à écrire une page nouvelle pour le hand-bike !

Actualités : la belle histoire Belge / les larmes en Slovénie / avec Emilie et Guillaume en Roumanie / l’abandon


Henri JHenri Jonckheere, raison professionnelle

Cas unique, le Belge avait programmé son abandon à l’avance en raison de contraintes professionnelles de dernières minutes. Il s’arrêta e 27 juin 2013 à Cluj en Roumanie, là où il travaille désormais.

Henri aura eu le temps de montrer les belles capacités de son vélo sur la montée du col du Petit Saint Bernard, qu’il franchissait parmi les tous premiers. Il aura aussi été dans le peloton de tête durant les 10 premiers jours d’aventure.


Sébastien Quéré, raisons médicales

Il était venu pour jouer la gagne, mais à peine une semaine après le départ une tendinite au genou aura raison de ses ambitions.

Sébastien stoppa sa route en Roumanie le 23 juin 2013. Il rentra tout de même en vélo jusqu’à sa Bretagne natale une fois la douleur passée.

Communiqué du 26 juin 2013


mvLmw2OBvOImzjHdZxbU-SZBNrmWQ2_PAvEI49n9vfEJosselin Bonmartel, désaccord avec l’organisation

Josselin était le seul participant en « velo-mobile » et il s’annonçait comme le favori de la course. Malheureusement dès le 2ème jour de route il faisait parler de lui en mal, en passant à 65 km/h un tunnel sur le territoire Français, violant alors doublement le règlement du Sun Trip.

Se ventant de son exploit auprès de certains participants et de suiveurs, il était questionné dès le lendemain par l’organisation. Il avouait directement son attitude, avant de se rétracter une fois la pénalité infligée par l’organisation (deux jours de pause forcée). Mécontent il décidait d’arrêter le Sun Trip, après 4 jours de route. Il rentra en France à vélo.

Communiqué du 21 juin 2013


LES NON PARTANTS

André Large : contretemps sur la préparation de son vélo l’empêchant d’être prêt pour le départ du Sun Trip.

Guylaine Descamps : chute lors de son parcours à vélo jusqu’au départ du Sun Trip ayant entraînée une blessure au dos.  Guylaine devait former un duo avec Marc Charroin.


A LIRE AUSSI :
Le grand résumé du Sun Trip 2013
Les meilleurs blogueurs sont…


J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email