Daniel Jenni

In englishDeutsch

– 30 ans – Suisse

Je suis d’origine Suisse allemande, de l’Emmental. Déjà dans mon enfance l’énergie solaire était omniprésente. Je me souviens que j’étais chez Horlacher (les fondateurs du Tour de Sol, course de véhicules solaires) dans un petit coin quand des moteurs électriques  commençait à fumer parce que les aimants étaient démagnétisés par un courant trop élevé en montant une colline…

J’ai fait un apprentissage en tant que mécanicien de camions. Après un séjour au Canada et un demi-diplôme en ingénierie en Autriche, j’ai vissé des panneaux solaires sur les toits et installé de chauffages au bois pendant 3 ans avec mon oncle. Maintenant, je suis à mon compte en tant qu’artisan indépendant et je suis technicien en vélos électriques chez SwissUrbanBikes.

Le Sun Trip 2018 sera la plus grande aventure que je puisse réaliser. J’ai voyagé en Amérique du Nord, en Europe  et le dernier grand voyage c’était au Bénin (Afrique) en voiture. Avec ma copine, on a fait la tour de Suisse en tandem et quelques années plus tôt,  j’ai atteint Barcelone à vélo.


Son vélo solaire

Voilà c’est mon vélo pour le Suntrip 2018 devant la maison de mes parents. J’y ai pu utiliser l’atelier pour les travaux de soudage et collage du matériel carbone du panneau.  L’électronique, le moteur et la batterie, je les ai posés chez Swiss-urbanbikes où je travaille.

Vélo : SPEEDPED 500W, vitesses 8 Shimano Alfine

Moteur : Arrière 500W (utilise les vitesses)

Batterie : Li-ion 51.8V 21Ah

Panneaux solaires : 440Wc (reduit par l’angle du toît), hauteur et tous angles  ajustable

Poids : env. 10kg

Encore à construire : la béquille, les porte-bagages, le coupe-vent, branchement électronique pour adapter le vélo au Sun trip.


Quelques mots de l’aventurier…

Je me réjouis beaucoup à l’idée de participer au Sun Trip. Le challenge de construire un vélo solaire presque entièrement seul n’est pas à sous-estimer, surtout si on pense que ce véhicule doit endurer 12,000 km et en tout terrain. Je suis bien curieux de ce qui m’attend. L’alphabet Russe, j’ai déjà appris à déchiffrer. J’espère que de temps en temps, je partagerai un bout de chemin avec un autre Suntrippeur et que je rencontrerai des gens gentils et intéressants.

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email