De Konya en Cappadocce…

Deux jours pour parcourir les 260km qui me séparent d’Urgup en Cappadocce. Je découvre ce haut plateau moyennant à 1000m d’altitude   Semé de blé et autres céréales à perte de vue. 

C’est vraiment beau et par moments certains paysages rappellent celui des steppes mongoles ou kazakhes.  

Comme toujours chaque halte est propice aux rencontres, un thé, un encas, quelques explications et ça repars…

La nuit je trouve un coin pour planter ma tente et apres une longue hésitation je mets le double toit, d’habitude je ne monte que la « mousticaire ». 

Bien inspiré car vers 4h du matin c’est un déluge qui me réveille. Moi qui étais resté 2 jours à Konya pour éviter la pluie me voilà bien servi… Je patiente jusqu’à 10h et une belle accalmie pour sortir de mon refuge et plier le campement. 

J’aurais droit à deux ou trois petites averses puis le soleil refera son apparition. Une lumière magique inondera l’horizon. 

En chemin je m’arrête à Sultanhani pour visiter le plus grand caravansérail du pays. Je croise la route de la soie qui à l’origine était mon projet de voyage. (D’ailleurs toujours pas entrerré…)

Au détours d’un virage apparaît la Cappadocce tant attendue avec ses formations géologiques si caractéristiques et cette lumière du jour qui met en évidence des ocres et le bleu du ciel. 

J’en reste ému, apaisé et le sentiment d’être arrivé dans un lieu qui m’attendait. 

Après quelques détours et pauses je file à Urgup où une belle surprise m’attend. 

 

route parfaite ….
  
cherchez l’intrus
  
pause…
  
Sutanhani : le caravanserail
  
Sutanhani : le caravanserail
  
Sutanhani : le caravanserail
  
Campement du soir…
  
Hasan Dagt au reveil (3268m)
   
demarrage dificile
  

le plateau cerealier
Esentepe
  
Cappadoce
  
Cappadoce
  
Cappadoce : Urgup
  
Cappadoce : Urgup
 

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email