De la Bosnie à la Slovénie

30 juillet Bijeljina (Bosnie) – panne vélo

Après une tentative de départ nous faisons rapidement demi-tour vers notre motel à Bijeljina à cause d’une panne de la roue libre de mon vélo. Yannick passe la journée à réparer le système en se procurant des billes du roulement chez un réparateur de vélos en ville.

En soirée le vélo re-fonctionne et nous allons le tester en revenant à côté de la frontière serbe visiter le kitchissime etno-park Silicikov ( du nom de la famille qui l’a construit) .

2015-07-30 panne vélo 023 2015-07-30 panne vélo 038

31 juillet Bijeljina – Slavonski Brod (Croatie) – 140 km – Pluie puis éclaircies

Nous repartons pour traverser la Bosnie sous la pluie. Décidément, cet endroit ne nous porte pas chance. La route est étroite et la circulation dense. Rouler dans ces conditions est assez éprouvant.

Dans l’après-midi, la pluie se calme et le ciel bleu fait des apparitions, nous permettant de charger et d’avancer. Nous traversons des paysages agricoles banals de champs de maïs et de blé et des villages proprets sans grand intérêt.

En s’approchant de la Sava, la rivière qui fait la frontière avec la Croatie, nous constatons de plus en plus de maisons détruites, de façades portant les traces de balles, de maisons vides et abandonnées, de panneaux signalant des mines, et même un camp grillagé bordé de miradors. Les stigmates de la guerre sont très présents et le contraste avec les maisons soignées , les pelouses vertes bien tondues qui les côtoient est surprenant.

Comment en est-on venu ici à se battre avec ses voisins ? Pour nous ce conflit est difficile à comprendre et nous manquons de culture pour interpréter et comprendre ce qu’il s’est passé.

2015-07-31 Bijeljina - Slavonski Brod (Croatie) 003Nous franchissons la frontière en traversant la Sava et arrivons à Slavonski Brod en Croatie. En sens inverse, une longue file de voiture, majoritairement des bosniaques, fait la queue en ce vendredi en fin d’après-midi. Cela ressemble à des frontaliers travaillant en Croatie qui rentrent chez eux.

Ici en Croatie la ville semble plus moderne que sur l’autre rive, mieux organisée, bien restaurée. La Croatie est européenne (hors zone euro) et on en sent tout de suite l’influence. Au niveau des prix également. Nous sommes surpris par les prix de l’hôtel que nous trouvons qui avoisinent les tarifs français. Finis les hôtels à 30 / 40 € la nuit que nous avions jusque là depuis l’Albanie.

1er aout Slavonski Brod – Cigoc – 144 km – Soleil et nuages

Nous repartons en direction de Zagreb en longeant la Sava côté croate, sur une petite route sans camion très roulante et agréable, dans cette large vallée très plate.

Ici aussi comme chez les voisins serbes et bosniaques il n’y a pas vraiment de villages, mais une succession de maisons individuelles le long de la route bordée de larges accotements en pelouse. Chaque propriétaire entretient soigneusement le carré de pelouse et le fossé qui bordent la route devant chez lui et le paysage ressemble à un interminable lotissement linéaire. Les maisons sont souvent cossues avec de belles constructions et greniers en briques.

2015-08-01 Slavonsski Brod- Cigoc 004 2015-08-01 Slavonsski Brod- Cigoc 008Soudain nous traversons une zone marquée également par la guerre. Quasiment toutes les maisons ont été détruites, y compris l’église, et celles qui restent sont criblées de balles. Entre les ruines on reconstruit. Les combats ont été intenses et la blessure parait profonde. La tristesse de ce désastre est contagieuse. Nous avons peine à trouver notre journée agréable.

2015-08-01 Slavonsski Brod- Cigoc 013 2015-08-01 Slavonsski Brod- Cigoc 020

Nous quittons la direction de Zagreb pour faire un détour vers la réserve naturelle de Sunjsko Polje.

Changement d’ambiance. Nous traversons des villages plus structurés aux belles maisons anciennes en bois très pittoresques et particulières à cette région. Nous longeons les méandres de la Sava souvent bordée de digues, qui prend parfois des airs de marécages où se complaisent nénuphars et cygnes. Nous arrivons à Cigoc qui signifie cigogne. En effet elles sont bien présentes et chaque maison ancienne en bois a son nid sur sa toiture. Nous nous arrêtons dans un gite – auberge – camping où nous trouvons un grand nombre de français. J’imagine que l’adresse doit être dans le Guide du routard.

2015-08-01 Slavonsski Brod- Cigoc 022 2015-08-01 Slavonsski Brod- Cigoc 051 2015-08-01 Slavonsski Brod- Cigoc 052 2015-08-01 Slavonsski Brod- Cigoc 055 2015-08-02 cogoc - log (slovenie) 001

2 août Cigoc – Log (Slovénie) – 158 km – Beau puis nuages et gros orage en soirée.

La Sava nous sert toujours de guide. Nous sortons du parc régional et la suivons jusqu’à Zagreb, que nous traversons et où nous faisons une pause. La banlieue de Zagreb est verte et aérée, et le centre est coquet. L’ambiance est très calme en ce dimanche de mois d’août. Au moment où nous repartons de notre pause, de nombreux curieux nous interpellent et nous posent des questions. L’un d’eux nous connait car il a vu la photo de nos vélos sur la page Facebook d’Engin, notre hôte Warmshower turc à Edirne. Il est lui-même ami avec une jeune fille qui a été hébergée juste après nous chez Engin et voilà pourquoi il a été amené à voir cette page Facebook où une photo de nous est publiée. Décidement, le monde est bien petit ou alors nous commençons à être vraiment des célébrités !

A Zagreb :

2015-08-02 cogoc - log (slovenie) 023Après 30 km de fond de vallée quasiment plat, nous passons la frontière slovène. Nous ne sommes plus seulement en Europe mais dans la zone euro et nous sentons un peu plus que nous nous rapprochons de l’issue de ce périple.

Le paysage prend des airs suisses et la première ville que nous rencontrons est très coquette et romantique, avec de belles façades et un château fortifié. Nous continuons à suivre la Sava en direction de Lubjana. Les contreforts de la vallée sont boisés de forêts denses. Les maisons sont cossues, coquettes et fleuries. Le paysage est extrêmement vert et le maïs luxuriant alors qu’il n’y a pas trace d’arrosage. Nous sentons bien que la pluie est ici un élément essentiel du paysage.

2015-08-02 cogoc - log (slovenie) 035Les châteaux et chalets dominent la Sava. L’ours réintroduit dans les Pyrénées est slovène et à voir les petites routes qui s’enfoncent dans des vallées étroites et sombres nous n’avons pas de mal à croire que ces forêts obscures en abritent de nombreux spécimens. Le bivouac s’impose! Peut-être aurons-nous la chance après l’ours grec de rencontrer l’ours slovène. Malgré le ciel menaçant, nous nous arrêtons bivouaquer sur les berges à environ 90 km de Lubjana.

2015-08-02 cogoc - log (slovenie) 045 2015-08-02 cogoc - log (slovenie) 046Nous avons tout juste le temps de manger avant que n’éclate un gros orage. Je profite de ce temps sous la tente pour écrire ces lignes avec le bruit de la pluie. Demain si le temps le permet nous arriverons à Lubjana assez tôt pour avoir le temps de visiter un peu.

 

Et n’oubliez pas notre fil rouge:

« Ensemble, prenons le cancer de vitesse ». Donnons pour Curie : http://macollecte.curie.fr/projects/the-sun-trip-2015-aventure-a-velo-solaire

Et si vous aimez nos articles n’oubliez pas de voter en cliquant sur le rond vert tout en bas !

flèche

 

 

 

J'aime, je partage ! *** If you like it, share it!
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on VK