Désormais seuls

P1050904 P1050915

Après une bonne nuit de repos, départ matinal (7h 30) à l’assaut du petit St Bernard. Le temps est beau, la température fraîche mais agréable, la pente pas trop forte (5 à 6%) et régulière: bref, un vrai régal que nous avons pris le temps de savourer, d’autant que le paysage était d’abord magnifique, puis grandiose. Nous avons évité en montant 5 écureuils qui traversaient imprudemment le chemin, rencontré un franc succès auprès des cyclistes arrêtés à la Rosière lors de notre opération ravitaillement, et sommes enfin arrivés au sommet vers 12 heures, en ayant assuré une bonne moyenne de 7 km/h. Repas improvisé au sommet, à 2 188 m: jamais aucun de nous n’était arrivé si haut en vélo. La descente s’est faite sans encombre et nous nous sommes laissés glisser jusqu’à Aoste, où nous passerons la nuit.

P1050916 P1050909 

Avec l’espadon, nous nous apprivoisons mutuellement, ce qui nous permet d’en tirer de mieux en mieux parti, nous espérons améliorer encore les performances de l’un et des autres: il avait bien fallu plus de 8 jours au petit prince pour apprivoiser le renard et être bien auprès de lui. L’espadon nous permet aussi de rencontrer un tas de gens qui viennent par curiosité et engagent souvent la conversation, comme ces cubaines qui ont à tout prix tenu à essayer les sièges.

P1050912

Les talents de photographe de Manue nous manquent déjà: j’ai tenté de compenser en photographiant depuis notre véhicule, mais aux vitesses où nous allons, c’est une véritable gageure (surtout en montée).

  P1050917 

sos 1 Notre site officiel, pour prendre part à notre course humanitaire
J'aime, je partage ! *** If you like it, share it!
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK