Emilie et Guillaume : « On a la banane »

 

1Ils sont beaux, ils sont jeunes, ils sont motivés et ils sont désormais finisseurs du Sun Trip 2013 ! 

Emilie Fuentes et Guillaume Beuzelin sont le 12ème équipage à rejoindre Astana, après 72 jours d’aventure. Une aventure faite de galères, de joies, de crises de nerfs, de fabuleuses rencontres, de découvertes et de premières pour eux qui n’avaient jamais vécu de grand voyage. 

« Sur ce Sun Trip on était des débutants dans tous les domaines. Mécanique, sport, aventure… on avait assez peu d’expérience, on a du apprendre au fil des jours » commentait Guillaume une fois le pied posé sur le sol d’Astana. Emilie nous donnait elle un exemple parlant, « on a mis du temps pour se mettre à bivouaquer, car c’était quelque chose de nouveau. Puis un soir en Roumanie on a été contraint de le faire et ça nous décomplexé. Du coup en arrivant au Kazakhstan on a vraiment pu apprécier l’aventure en pleine nature, avec des nuits sous la tente au milieu des chevaux sauvages, etc… c’était fabuleux !« .

Une belle montée en puissance pour ce jeune couple, qui a du, comme beaucoup de participants, déjouer bien des pièges sur la route menant à Astana. Une grosse chute pour Emilie dès la Croatie « à cause d’un camion et d’une route mouillée« , ou encore des gros soucis avec leurs batteries. « On a eu un premier problème en Italie, puis ça c’est vraiment gâté en Roumanie« , précise Guillaume. « On est passé de deux grosses batteries en état marche à une seule petite encore utilisable, du coup moi depuis la Roumanie je roule à la jambe avec un moteur directement branché sur mes panneaux et une batterie incapable de se recharger« . Au passage ils abandonnaient leur rêve d’aventure 100 % solaire. Puis au Kazakhstan, après avoir secoué leurs engins sur les pistes non-asphaltées, de nouveaux problèmes se venus se rajoutés, sur les remorques (ressoudées plus d’une fois…) et sur la roue libre du pédalier de Guillaume, « qu’on a finalement décidé de faire soudée pour abréger nos souffrances« . 

Le vent de face, très fort depuis une semaine, aura été le dernier défi à surmonter. « Avant hier on était en enfer, à 6km/h sur le plat ! » se souvenait Emilie. « Dans ces conditions c’est vraiment dur de résister aux nombreuses propositions des gens d’embarquer les vélos dans un camion, mais on a résisté est on est super contents« . 

Leur joie à l’arrivée : « on a la banane ! »

Le jeune couple se dit dès à présent prêt à se relancer prochainement dans un autre Sun Trip, pour « vraiment faire la course ce coup-ci«  affirmaient-ils de concert, et avec l’objectif affiché d’Emilie d’être la première femme à l’arrivée. 

2 3 4 5 


 L’ARTICLE PRECEDENT // SUIVANT

TOUS LES ARTICLES


 

EMILIE AND GUILLAUME: «ON A LA BANANE !»

They are beautiful, young, motivated and now they are finishers of Sun Trip 2013! 

Emilie Fuentes and Guillaume Beuzeulin are the 12th team arrived to Astana, after 72 days of adventure. An adventure made with problems, joy, hysterics, fabulous meetings and discoveries that had never experienced during such a big trip before. 

«In this Sun Trip they were beginners in every field. Mechanics, sports, adventure- they had not enough experience, they had to learn day by day» comments Guillaume once he arrived to Astana. Emilie gave us her example, «it took time to make a tent, because it was something new. One evening in Romania we had to make it and it gave us a confidence boost. When we arrived in Kazakhstan we could really enjoy the adventure in the heart of the nature, spending nights under the tent surrounded by wild horses, etc… it was fabulous!».

Excellent ascension of this young couple, which as well as many participants had to manage difficulties on the roads to Astana. Emilie had a bad fall in Croatia «because of a truck and a wet road», or they had also problems with their batteries. «We had our first problem in Italy, then had a lot of them in Romania», specifies Guillaume. «Two big batteries we changed to the single one what was still usable, so from Romania I span the pedals with the power of my legs, with an engine connected directly to my panels and an not rechargeable battery». During the passage they gave up their dream of adventure 100% on a solar energy. Then after shaking on non-asphalted in Kazakhstan, they had new problems with a trailers (rewelded few times) and with the wheel free from Guillaume’s spinning, «we finally decided to hide it to relieve ourselves». 

A very extremely front wind during the last week was the last trial to overcome. «Before yesterday we were in Hell, 6km/h on the plain!» remembered Emilie. «In these conditions it is really hard to resist many proposals from people to put bikes into a track, but we resisted and we are very happy». 

Their joy at arrival: «ON A LA BANANE !»

The young couple now claims to be ready to participate soon again in another Sun Trip, «this time to make a real competition» asserted they together, and with the objective for Emilie to be the first woman who finish first.

J'aime, je partage ! *** If you like it, share it!
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK