En attendant le rapatriement de Jean-Marc

Bonjour à tous,

Quelques nouvelles encourageantes d’Istanbul en attendant un rapatriement qui tarde… Jean-Marc va de mieux en mieux : il est maintenant libre de tous les tuyaux qui lui apportaient oxygène et nourriture, les docteurs lui ont enlevé les très nombreuses agrafes du genoux et une “bande de bras-cassés” a pu le mettre debout pour commencer à faire travailler ses appuis. Les blessures au bras gauche (fractures, nerf et muscles sectionnés) vont elles prendre plus de temps à se réparer mais, grâce aux bon soins des chirurgiens de l’Hôpital International, ce n’est plus qu’une question de temps! Il va donc falloir attendre encore un peu avant de pouvoir écouter des morceaux d’accordéon avec les basses.

Reste à régler le problème du rapatriement. Pierre (un de ses fils), resté à Istanbul après le départ de Pierrette (sa femme) et Annie et Roger ( belle-soeur et beau-frère) mardi après-midi, commence à s’en faire des cheveux blancs : bien que les médecins turcs aient donné leur feu vert dès lundi, la date du retour ne cesse d’être repoussée à cause d’une très mauvaise communication entre les bureaux de l’assurance (MAIF) en Turquie et ceux en France. Mais grâce à la persistance de Pierre, le rapatriement devrait finalement avoir lieu demain, jeudi.

Les hôpitaux de Pau et d’Oloron, les plus proches du lieu d’habitation de Jean-Marc, n’ont pas de place pour lui mais il devrait pouvoir être accueilli dans celui de Tarbes, ce qui est un moindre mal! Espérons qu’après une vue sur la mer Noire depuis sa chambre à Istanbul, il aura bientôt une belle vue sur les Pyrénées bigourdannes…

Yvan (un de ses fils)

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email