Françoise : journal de bord – Slovénie

25 juin 2018
Bonjour à tous

Ce jour le réveil est cauchemardesque. Malgré mes boules quies, j’entends la pluie. Je reste un petit peu dans mon cocon douillet que m’offre mon duvet., enlève mes boules quies, et me rends à l’évidence : il tombe des cordes. Je ne peux partir dans ces conditions. Mon esprit fonctionne à cent à l’heure : que faire ? Me reste de la nourriture pour tenir 3 jours, pour l’eau je la recueillerai dans ma bassine.

Ce qui me tracasse c’est arriver à sortir de Russie avant la date de péremption de mon visa.

Plus pragmatiquement mon pot de chambre fait maison m’est très utile.

Et la pluie continue de tomber toujours aussi abondamment. Je reste blottie dans mon duvet et j’écris ma petite page Facebook.

Puis je me prépare pour le « on ne sait jamais si la pluie voulait bien s’arrêter ».
Je prends soin de mettre mes vêtements à réchauffer dans mon duvet car la température extérieure est plutôt froide.

À midi la pluie devient une pluie normale, je décide de partir malgré mes batteries à moitié vides, en protégeant mes appareils électroniques.
A midi et demi je suis partie, la pluie a cessé mais le soleil n’est pas encore sorti.

La Slovénie m’enchante. Un petit air de gaieté et de quiétude s’en échappe, et moi comme d’habitude je m’échappe de ma trace. Un ami sincère me fait part de mon erreur. Comment ? Devinez ?
J’arrête une voiture. Une jeune femme charmante étudie avec moi ma carte, je ne sais quelle langue nous parlons, en tous cas nous nous comprenons. Elle me fait prendre un raccourci, le seul problème c’est que le dit raccourci escalade une colline mais la route est magnifique à tous points de vue : revêtement roulant, pas de voiture, un calme assourdissant, des paysages reposants, quelques volts perdus mais j’en récupère à la descente en régénérant.

Tandis que je m’arrête devant des poubelles le soleil pointe, j’installe aussi mon panneau supplémentaire et j’attends.

L’ami sincère qui m’a fait part de mon erreur d’itinéraire me dit aussi que mes batteries sont à moitié vides et que je peux y aller, j’ai un col à monter mais après ça va descendre et je vais régénèrer. J’y vais donc.

La petite route non fréquentée est splendide les montagnes sont différentes de chez moi, la roche alterne avec la verdure, je suis heureuse.

Arrive le col qui s’appelle Col et qui est un faux col parce que derrière après une petite descente ça recommence à monter. Puis montées et descentes alternent. Un vent fort contre glacial ralentit ma progression.

Le restaurant du col sur lequel je comptais un peu est fermé, c’est normal il est 16 h. Petite pause recharge machine et femme.
Au soleil il fait bon mais le vent glacial transperce. Assise sur le rebord de la fenêtre du restaurant fermé je suis un peu à l’abri.

J’ai décidé que les erreurs d’itinéraire c’était fini, à chaque bifurcation je m’arrête et j’étudie la carte. J’ai compris aussi que quand Osmand + disait qu’il recalculait l’itinéraire c’était que je m’étais trompée donc à ce moment il faut que je fasse demi-tour.

Je rejoins une route à plus grande circulation, une station-service me permet de me ravitailler en eau. Les toilettes sont d’une propreté immaculée.
Le supermarché du coin est fermé.

Je continue ma route j’appuie beaucoup sur les pédales parce que mes batteries sont pratiquement vides.

Vu la configuration du terrain : beaucoup de collines et des bois et l’heure qui commence à être tardive je décide de m’arrêter dès que je trouve un coin de bivouac à ma convenance, c’est-à-dire plat, en retrait de la route et avec de l’espace devant pour alimenter mais batteries demain matin.
Mon œil aiguisé et mon habitude font que j’en trouve un rapidement.

A peine mes affaires sorties du coffre il repleut…

Au soleil couchant les nuages sont roses, il devrait faire beau demain…

Les chiffres

Production
19,2 Ah
885 Wh
T Ah 500

Consommation
19, 8 Ah
Arrivée à 44 volts
13,6 wh/km
935 Wh/km

Réalisation
65 km
D+904m
Vmoy 16 km/h
Vmax 41 km/h
4h 7′ sur le vélo

Merci de me lire
Bisous tout le monde


RETOUR SUR LE MENU DES BLOGS
BACK TO THE BLOG MENU


J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email

1 Commentaire for “Françoise : journal de bord – Slovénie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *