Françoise : journal de bord du 14 aôut

Le ? août 2018
Bonjour à tous

J’ai perdu un peu la notion du temps je ne sais plus quel jour on est.

12 petits degrés ce matin .

Départ un peu tardif, je sais que j’ai un col à monter, je préfère avoir mes batteries pleines.

Au début petit billard roulant, je me dis j’ai tout gagné, non seulement j’ai un paysage d’enfer, un soleil comme c’est pas possible, des températures agréables, mais en plus j’ai une super route mais au bout de 3 km la route redevient route du Kazakhstan c’est-à-dire cassée, pleine de trous avec des stries longitudinales, mettant machine et monture à rude épreuve.
La route monte régulièrement, tout se passe bien.

Je sens la dernière côte arriver, je cherche un endroit pour charger et apparaît un petit resto du bord des routes (seule boutique sur 200 km mais j’ai pris mes précautions en eau et nourriture). Leur spécialité des petits pains fourrés à la viande de chèvre et hélas des oignons, cuits dans un four de forme ovale et collés directement à la paroi. Je mange une brochette de vache et un peu de pain sec.

La montée à 12% sur 2 km se passe sans problème.

 

Je suis morte de peur dans la descente, la route est vraiment en très mauvais état. Jespère que le travail de Guillaume, Patrice et Fabien pour les freins est bon, ouf tout tient. Puis une longue descente tranquille amène dans une large vallée d’élevage.

Un écriteau avec « attention » écrit en français prévient d’un danger : risque de vent, d’inondation, d’explosion de gaz (le Kazakhstan est truffé de conduites de gaz) , de pumas, de lions, non ce sont des chameaux…

Un village au milieu de cette plaine , cinquante maisons tout au plus mais des vaches partout.

Les heures passent, la température baisse, je me couvre. Dernier arrêt goûter chargement de batteries.

Me voilà devant des gorges. J’hésite, j’y vais, je n’y vais pas… Mes batteries ne sont pas pleines, prise par la nuit dans des gorges ce n’est peut-être pas la meilleure chose qui puise m’arriver. Allez j’y vais, au pire je ferai demi-tour. Ouf les gorges descendent, quand l’état de la route permet de lever les yeux j’admire, c’est de toute beauté, la terre est rouge puis passe au jaune et au vert. Je me régale.

 

Et vous savez ce que j’ai le plus apprécié durant cette journée ? L’absence de vrombissement des voitures, la route est quasi déserte. Pour faire le Sun Trip il faut aller vite, pour aller vite il faut prendre des routes à grande circulation et sur les routes à grande circulation il y a de la circulation : camions, voitures, bus qui roulent à une vitesse folle et font un bruit d’enfer…

Sortie des gorges la nuit commence à tomber, il faut que je trouve un endroit de bivouac. J’aurais espérer rejoindre la ville à 20 km, me trouver un bon hôtel avec un bon WiFi pour terminer tous les téléchargements dont j’ai besoin en Chine, mais je ne roule pas la nuit sur une route où je risque de valser à chaque minute.

Mon bras gauche encore convalescent ne me permet pas d’escalader le talus avec mon semi-remorque.
Enfin un passage, il fait nuit, il fait 30 degrés, je décide de dormir à la belle étoile, hélas le vent va se lever, je m’emmitouffle. De mon bivouac je vois les lumières de la Chine, j’ai droit à une voie lactée époustouflante et à une pluie d’étoiles filantes.

Conditions météorologiques
Grand beau temps
Températures fraîches matin et soir, agréables dans la journée. Vent froid le matin

Production
39 Ah
1918 Wh

Consommation
28 Ah
8,9 Wkm

Réalisation
155 km
D+ 1160 m
6h20′ sur le vélo
Vmoy 25 km/h
Vmax 34 km/h

Merci de me suivre.
Bisous tout le monde

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email

4 Commentaires for “Françoise : journal de bord du 14 aôut”

Christine B.

dit :

Entrée en Chine le 15 août ! facile à se rappeler … 🙂 et hier route tranquille dans la traversée d’un parc national … oui cela a du être plus agréable que ces grandes autoroutes pleine de camions.
Merci pour les photos inédites… Bon courage pour la suite et le Gobi bientôt …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *