Françoise : Journal de bord du 16 août

Le je ne sais plus comme d’ habitude, si je suis rentrée en Chine le 15 août, donc c’était le 16 août 2018

Je vais vous l’écrire dans le style je me souviens…

En ce moment je suis sur la voie d’arrêt d’urgence de la G30, le vent souffle fort plein côté gauche, donc pas trop dangereux.

Je me suis pris la pluie toute la matinée, j’ai vraiment roulé à l’économie, donc pratiquement sans assistance. Le cyclotouriste chinois rencontré hier roule à la même vitesse que moi, sa compagne a disparu…

Au bout de 81 km un rayon de soleil, je m’arrête et le prends et je compte prendre le soleil jusqu’à plus soif car je ne sais de quoi demain sera fait.

Je n’ai pas réussi à trouver une carte SIM chinoise, je suis donc sans connection Internet, isolée du reste du monde et je n’ai pas les prévisions météo.

Le 16 août fut une étape montagne, presque 1500m de dénivelée. Je la gère bien.
Il fait beau, c’est plus facile.
Cette autoroute qui gravit les montagnes est très impressionnante, j’avoue que j’ai eu beaucoup peur dans les tunnels et les ponts suspendus au-dessus du vide, pas à cause du vertige non, à cause du vent.

Au début la montagne est un peu comme chez nous, verte, quoique plus abrupte et plus tortueuse, puis elle devient jaune aride, balayée par le vent.

Pour admirer un lac je dois escalader les barrières de sécurité. L’ autoroute est entièrement sécurisé.

Je rencontre un couple de cyclotouristes chinois, peu d’échanges, ils ne parlent pas anglais mais une connivence…

Il fait froid et c’est venté dans la montagne, une fois les 150 km réglementaires effectués, 75 km de montée, 75 km de descente, je ne sais d’ailleurs ce qui m’a fait le plus peur, la montée ou la descente… Je cherche un endroit où dormir. Un parking à camions fera l’affaire.

Des 3 camions présents, un seul restera. Je monte la tente pour préserver mon intimité. Dans la nuit je me lève, c’est au moins une vingtaine de camions qui sont là.

Vu le silence de la nuit j’ ai fait l’erreur d’enlever les boules quies et bien avant l’aurore le ronflement des camions qui se préparent, ceux qui sont déjà en route troublent le reste de ma nuit.

Quand je me décide à sortir de mon refuge le ciel est gris, ouf hier j’ai rechargé mes batteries à 50 volts vite je me prépare et pars, la pluie commence à tomber…

Conditions météorologiques
Grand beau temps
Vent modéré, surtout fort en altitude

Production
30 Ah
1485 Wh

Consommation
29 Ah
9,1 Wkm

Réalisation
151 km
D+ 1450 m
5h 42′ sur le vélo
Vmoy 27 km/h
Vmax 42 km/h

Merci de me suivre.
Bisous tout le monde
Au fait, à part la trouille dans les tunnels et sur les ponts ce fut une journée extra…

 

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email

4 Commentaires for “Françoise : Journal de bord du 16 août”

benoit

dit :

moi je dis françoise est la reine pour ses messages sympathiques agréables joyeux et un vrai grand sourire…… preserves toi bien roules bien et bon courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *