Françoise : Journal de bord du 24 juillet

Le 24 juillet 2018
Bonjour à tous

Le soleil déjà est caché derrière les nuages, le vent commence à souffler.

Mickael m’apporte mon petit déjeuner au lit.

La journée s’annonce difficile et elle le sera bien plus que nous ne l’imaginons.

La route devient très cassée avec des trous dont les bords sont à la verticale, le vent a forci, obligeant à garder une certaine vitesse sous peine de chuter, il est redevenu contre. À chaque trou je souffre et crois tout casser.lors d’un arrêt le vent fait chuter mon vélo.

Tandis que j’ écris Mickael m’apprend que nous avons eu de la visite cette nuit, on nous a volé le chocolat et la saucisse, apparemment rien d’autre. Nous faisons le bilan.

La route est donc très difficile, nous consommons beaucoup de watt et en emmagasinons pas suffisamment car le soleil souvent est voilé.

Long arrêt à un petit village d’une vingtaine de maisons, un restaurant, un hôtel, une épicerie et des toilettes publiques au fond d’un parc avec 3 trous non séparés par une cloison dont la puanteur est extrême.
Dans le lavabo du restaurant je peux laver quelques culottes.
Par erreur Mickael commande 4 soupes, j’en mangerai la moitié de chacune, il mangera le reste.

Bien sûr c’est l’attroupement.

Nous hésitons entre rester et partir, mais le vent est tombé et malgré le peu de charge nous partons. La route est très scotchante puis redevient belle et sans vent, un vrai bonheur. Nous décidons de rouler jusqu’à l’heure limite autorisée mais une dernière côté et des batteries complètement vides nous arrêterons avant.

Le soir pas de moustiques, le temps du repas frugal je laisse la tente ouverte, invasion de fourmis que j’extermine.

Voilà, ce fut très difficile. Consolation je peux rouler jambes et bras à l’air. Presque 120 km quand même.

Lors d’une petite connexion internet nous apprenons de tristes nouvelles, la casse d’une jante de Stéphane, des maladies, des abandons, des qui prennent des camions . Et Raf continue sans problème, bientôt il aura le train pour lui tout seul…

Conditions météorologiques
Vent très violent contre, à mon avis dépassant parfois les 100 km heures
Alternance de soleil, nuages et soleil voilé
Températures agréables

Les chiffres

Production
33 Ah
1506 wh

Consommation
34,5 Ah
1550 Wh
12,7 w/h

Réalisation
119 km
5h30 sur le vélo

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email

2 Commentaires for “Françoise : Journal de bord du 24 juillet”

benoit

dit :

francoise se fait apporter son petit dej au lit on est sur le sun trip quand même, non vous avez raison des petits bonheurs car tout n’est pas facile et en plus Raf a confisqué le soleil pour lui tout seul enfin presque pour sans doute effectivement profiter du train pour lui tout seul…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *