Françoise : un anniversaire pas comme les autres

-Le 21 juillet 2018-
Bonjour à tous

Pour mes 70 ans je m’offre une frontière, et quelle frontière, la frontière avec le Kazakhstan.

Je rejoins Michael à la frontière, je ne risque pas de me tromper il n’y a pas grand-chose et un seul café…
Cela fait 10 jours que je poursuis Mickael sans jamais réussir à le rattraper…
Nous avons décidé de nous attendre et de rentrer au Kazakhstan ensemble.

Auparavant j’attends que les batteries chargent, je fais les derniers kilomètres à toute vitesse, la route est meilleure et les pièges d’autant plus redoutables qu’imprévus, j’évite de justesse un retournement de remorque puis une bascule de vélo…

Mickael est tchèque et parle russe, en Russie ça aide ! Il me commande un super repas, je mange du poulet, de la soupe avec poulet pommes de terre et carottes délicieuse, et du pain. Ici quand vous commandez du pain on vous demande le nombre de tranches .

Je voudrais faire des courses de nourriture mais Mickael me dit qu’il a tout ce qu’il faut pour 2 et pour 3 jours. Il a aménagé sur son vélo couché un coffre réservé à la nourriture, le panneau solaire qui le recouvre fait penser que c’est un frigidaire, non quand même pas…

Le passage de la frontière est long et laborieux. Mickael m’ aide à remplir les papiers écrits en russe. Je crois que tout est fini, non 500 m plus loin il faut recommencer avec la frontière du Kazakhstan et ici aussi tout est fouillé. Durant ce temps mon vélo récupère quelques watts.

Nous voici au Kazakhstan, conforme à ce que je m’imaginais c’est à dire qu’il n’y a rien, ni personne, que de l’herbe rase et le vent, terrible le vent, terrible et contre.

Nous étions attendus ce soir à Oural, première petite ville du Kazakhstan pour une petite fête en l’honneur des 3 derniers à pénétrer au Kazakhstan par la route du Nord, mais….
Il y a 120 km à parcourir, le vent est contre, mes batteries sont vides et l’autoroute attendue est en construction. Nous sommes donc sur une route en pierres chaotique ou je consomme mes derniers watts pour suivre Mickael qui file comme le vent.

Arrive une bifurcation avec une déviation. Nous ne sommes pas d’accord sur la route à suivre, moi c’est le soleil qui me guide, Mickael son GPS. Nous voici sur de petites pistes, arrivons dans un minuscule village où nous faisons sensation, les smarthphones sortent (et oui ils sont partout ces smartphones…) et les villageois nous font comprendre que nous ne sommes pas sur le bon chemin et que la route de « granit » est plus loin. À une bifurcation je reperds Mickael, je l’attends sagement et en profite pour me couvrir car pour moi le vent est froid.

Précédemment voulant éviter la tôle ondulée je me suis mise dans des ornières, tout a voulu basculer, j’ai retenu le tout et le pédalier a pour la milliardième fois marqué ma jolie petite jambe…

Nous rejoignons la route qui est une bonne piste, mais une piste quand même.

Vu l’heure tardive, mes batteries vides et la pluie qui arrive nous stoppons et installons notre campement.

Mickael et moi communiquons en anglais, qu’il parle très bien mais avec un accent peut-être un peu tchèque.
Son vélo est très bien aménagé et bourré d’ astuces et c’est sous la toile qui le recouvre qu’il nous prépare un délicieux repas : pâtes, tomates fraîches, charcuterie, fromage et épices.
C’est un vrai voyageur de l’extrême, ils sait doser l’eau pour les pâtes et faire la vaisselle avec une cuiller à soupe d’eau.
Il pleut, les moustiques attaquent, après un joyeux anniversaire en toutes langues nous nous couchons rapidement.

Nuit tranquille.
Lever précoce pour moi. Que des nuages, je suis inquiète sur la suite des événements…

Conditions météorologiques
Alternance nuages et éclaircies
Vent contre froid
Menace orage
Pluie le soir

Production
23 Ah
1064 Wh

Consommation
17,3 Ah
11,7 Wkm

Réalisation
68 km
D+ 350 m
4h40 sur le vélo
Vmoy 14 km/h
Vmax 27 km/h

Merci de me suivre.
Bisous tout le monde

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email

4 Commentaires for “Françoise : un anniversaire pas comme les autres”

Fabries

dit :

Bravo Françoise. A force de persévérance vous arriverez au bout. Courage et merci pour ces beaux récits et belles photos. Bises du Tarn ou d Occitanie. Christian et Lulu 🌞🌞🚴🚴

benoit

dit :

bravo à toi plus qu’une frontière à passer. Mickael le discret avec un grand cœur et Françoise plus volubile avec un grand sourire ( et aussi un grand cœur bien sur) bonne route ensemble au Kazakhstan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *