Herman : une pause studieuse à Almaty

J’ai été épuisé par le stress. Arrivé à Almaty, ce n’était pas ce à quoi je m’attendais. J’avais un problème avec la manette des gaz, la tente … En fait, ce n’était pas grand-chose mais je devais revenir à moi-même. On veut toujours tout trop soudainement. Je me suis lavé et mon porte-téléphone a été réparé donc c’est déjà quelque chose. Demain, un autre jour ici m’apportera une certaine tranquillité d’esprit.

C’était hier, maintenant, je suis revenu à moi-même. Hier nous sommes allés dîner avec 3 hommes. Dormir m’a également fait beaucoup. Donc, j’étais toujours en mode « travail » et je n’acceptais pas ma désillusion face au camp de base auberge d’Almaty. Ça me travaillait plus profondément que je ne le pensais car en fait, c’est le premier endroit où j’allais m’autoriser à me détendre… Mais je n’en ai pas été tant capable.

Tous les problèmes avec le vélo peuvent se résoudre, je n’en ai pas beaucoup, mais avec les discussions sur le chat des participants, je n’avais pas trouvé de solution. Finalement, je me suis retrouvé face à la bonne personne. Ce que j’ai vu au départ comme un problème du manette s’est avéré être un frein lâche qui donnait parfois un faux contact et coupait alors l’alimentation électrique (puisqu’on ne veut pas freiner et accélérer en même temps. Maintenant je dois réparer la tente…. J’ai décidé de ne pas remplacer les pneus. Ces hommes ont résolu mon problème électrique, ajusté mes rayons et m’ont également payé ma nourriture.

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email

3 Commentaires for “Herman : une pause studieuse à Almaty”

THIRION Michel

dit :

Heureux de ces progres qui vont permettre dans un second temps , une fois rassuré sur le fonctionnement du matériel, le relachement de la tension, . Bon courage, la route à l’air meilleure ensuite et va moins solliciter durement le trike. Et le soleil sera là plus suvent probablement.

Eddy Nicque

dit :

Hallo Herman,
Je kent ons nog wel, via je zus van de « keukenmobiel » in Biron (je omgebouwd camionnetje toen). We volgen elke dag hoe het je gaat ginder. We wensen jou heel veel succes verder en hopen dat je niet teveel tegenslagen te verwerken zal krijgen tijdens de rest van de trip. We duimen elke dag voor jou.
Toy toy toy dat alles goed zal verlopen en je er tevreden en met goede herinneringen op terug zal blikken nadien.
Eddy en Diane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *