Cette fois ci c’est la bonne, je suis au Kazakhstan

 Il semblait si distant, si inatteignable. Comme un mirage, une illusion. Et pourtant j’y suis : le Kazakhstan. Aventure dans l’aventure, les steppes seront exigeantes, dures, impitoyable. Et pourtant le premier sentiment c est le soulagement. Plus de pressions, plus de doutes, avancer juste avancer. Un coup de pédale à la fois.

IMG_1162   IMG_1173   c

 Le comité d’acceuil !

 Les mains.

Ici, je vois avant tout les mains autour de moi.

  • Les mains tendues aux fenetres pour m encourager.
  • Les mains qui battent de joie à la vue de cet engin solaire incroyable
  • Les mains qui font signe de s’arreter encore et encore, parfois à 5ometres de distances, souvent pour deux, trois mots et une photo.
  • Les mains qui tambourinent sur les klaxons, dans une cacophonie assourdissante.
  • Les petites mains chapardeuses, qui profitent de ma vulnérabilité au démarrage pour arracher une roue de secours dans la remorque…
  • Les mains sans gène qui s’agrippent et montent sur le vélo sans permission..

 Il s’agira d’exercer l’œil, discerner les situations, s’ouvrir quand c’est le moment juste. Savoir dire niet, sans que le cœur soit fermé. Car il est de ses belles rencontres qui allege la fatigue et le stress, font oublier la distance et la pluie.

C’est une invitation à boire le thé, qui se transforme en festin de pates et de crepes dans une famille kazakhe enthousiaste et douce. IMG_1174

  Quelques instants d’echanges et de chaleur avant la nuit où je m endors repu à l abri d’un calme cimetiere.IMG_1154

 La générosité

 Nous n arrêtons pas d’en parler, mais l’hospitalité, la générosité il faut la prendre en plein cœur pour comprendre. Il ne s’agit pas de la quémander, de l attendre comme un du, mais de bien d’en savourer le don. Sans tambour, ni trompettes. Juste sentir a quel point ces instants et ces gestes sont précieux des deux cotés.

J’ai depuis le debut de l’aventure en tête la plus juste des chansons à ce sujet, permettez moi ainsi de vous la partager :

 » elle s’est perdue dans mes contrées, une visite m’est offerte.
Par mes fenêtres elle est entrée, portes du désert entrouvertes… »

 

 

 

J'aime, je partage ! *** If you like it, share it!
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK