Jean-Claude et Alain Viguier

52 & 53 ans

Deux frères dans l’aventure !

Jean-Claude est enseignant de technologie passionné de cyclisme et de course à pied. Depuis 2015 il envisage de participer au Sun Trip. Il a même monté un projet pédagogique avec ses élèves, pour construire… un vélo solaire. A ce jour ce sont 250 élèves de collège qui ont travaillé et réfléchi depuis deux ans sur ce projet !

De son côté Alain est artisan dans l’éco-habitat et voyage en vélo depuis de nombreuses années. Photographe amateur passionné, il a déjà mis ses roues en Norvège, au Danemark, aux Pays-Bas, en Belgique, en Irlande et a déjà réalisé un tour de la France.

Les deux cinquantenaires s’apprêtent à écrire une nouvelle page de leur vie de frangins, une page de 12.000 km !


Leurs vélos solaires

On ne part jamais de rien, il n’y a que les prétentieux pour le croire.

Nous nous sommes inspirés du vélo de Bernard Cauquil, mais nous ne voulions pas nous contenter d’une simple copie. L’idée du Sun Trip était de bénéficier de l’expérience des éditions précédentes et d’améliorer les systèmes existants.

Ayant une formation en conception et en fabrication mécanique, nous avons pu envisager sereinement la réalisation quasi intégrale de nos vélos.

Nous avons travaillé principalement quatre domaines :

  • La maniabilité : en abaissant le plus possible le centre de gravité du vélo.
  • Le confort : en montant des suspensions pneumatiques, fourche MRP (avec la difficulté du passage de la chaîne).
  • L’orientation des panneaux dans toutes les directions : (latérale et/ou longitudinale). C’est ce qui a déterminé le choix de ne mettre qu’un seul panneau sur le vélo. La conception de la remorque est elle aussi axée sur l’orientation du panneau dans toutes les directions.
  • La légèreté : Le faible poids étant crucial comme dans l’aérien et puisque nous étions autonomes au niveau des usinages (fraisage et tournage) nous nous sommes efforcés d’enlever toute la matière superflue.

Quelques mots des aventuriers

Jean-Claude Viguier

Je suis enseignant de technologie passionné de cyclisme, de randonnée en montagne et de course à pied. J’ai également joué au football et au basket.

Difficile en quelques mots d’évoquer mes voyages, c’est une de mes raisons de vivre. Je ne vais en citer que trois. En 1996, avec entre autres Alain et Fanny, nous avons relié Toulouse à Dakar en Renault 12 via le Maroc et la Mauritanie; ce fut probablement le plus déroutant, mais un magnifique souvenir. En 2007, ce fut la découverte de la culture Maya avec mes neveux Guillaume et Jérémy. Avec ce dernier, nous avons visité le Guatemala, fait un trek dans la forêt tropicale puis l’ascension des volcans Santa Maria, surplombant le Santiaguito en éruption et de l’Acaténango à 3976 mètres. En 2015, comme précédemment avec nos chaussures de marche et nos sacs à dos, nous avons fait le choix de découvrir la culture Inca. Les moments forts de ce voyage ont été incontestablement la visite du Machu Pichu par le sentier de l’inca, du canyon de Colca, la navigation sur le Lac Titicaca et l’ascension du volcan Misti à 5927 m.

En 2018 … Histoire à suivre !

Depuis 2015, j’envisage de participer à la prochaine édition du Sun Trip. Avant même d’avoir participé, ce projet ne m’a apporté que du bonheur. J’en ai fais un projet pédagogique avec mes élèves avec qui nous avons construit notre premier vélo solaire (tricycle). Notre participation est donc la concrétisation d’un vaste projet pédagogique. A ce jour, ce sont 250 élèves de collège qui ont travaillé et réfléchi depuis deux ans à la conception de CE vélo electro solaire (de la recherche de financement à la fabrication et à la communication).

Pourquoi participer au Sun Trip 2018 ? Outre le voyage, je compte participer à la plus grande AVENTURE de véhicules solaires et démontrer, comme l’on fait les concurrents des deux éditions précédentes, que l’on peut se déplacer sur de très longues distances sans consommer d’énergie fossile. C’est à mon sens le plus beau défi tant technologique, sportif, qu’humain.

Remerciements à :

  • Bernard Cauquil qui nous a fait rêver et donné l’envie de relever ce défi.
    L’ensemble de mes élèves sans qui le projet n’aurait pas été ce qu’il est aujourd’hui
  • L’ensemble des partenaires qui m’ont aidé a financé le prototype du collège.
    Ezee suisse qui nous a fait un tarif préférentiel sur les trois moteurs ( Michel Olchwesky, Alain et moi).
  • Guillaume Devot de Déclic éco qui nous a donné de précieux conseils concernant la partie électrique.
  • Patrick Touzet qui nous a fait bénéficier de son expertise
  • Toutes celles et ceux, collègues et amis, qui m’accompagnent, m’encouragent, s’intéressent à notre périple
  • L’équipe de direction du collège Gambetta de Rabastens qui m’a donné d’excellentes conditions de travail qui m’ont permis de m’entraîner.

Un énorme merci à ma famille sans qui se projet n’aurait pas vu le jour.

Quand on voyage seul on va plus vite, mais quand on voyage à deux on va plus loin.   Proverbe africain

 

Alain Viguier

Ma très grande sensibilité à l’environnement fait que je suis éminemment intéressé par les énergies renouvelables.

Mes grandes passions :

  • Les activités aériennes de loisir (ULM, Delta Plane, Parapente) en sommeil depuis de -trop- nombreuses années.
  • Le vélo couché pratiqué depuis 14 ans.
  • Les voyages: pas une année sans !

Mon parcours professionnel :  Une formation dans la fabrication mécanique m’a permis de travailler 17 ans dans l’industrie aéronautique. Depuis 14 ans je me consacre à l’écoconstruction.

Mes voyages :

Un tour de France en ULM pendulaire puis un tour de Tunisie avec le même appareil.

L’Égypte et la Turquie en bus et en train. Une premier voyage au Sénégal avec une bande de copains (le premier voyage avec mon frère Jean-Claude et Brigitte sa compagne). Un autre voyage solo au Sénégal en taxi-brousse et puis un troisième en voiture de Toulouse à Dakar avec ma compagne et toujours le frangin.

Le Japon et la Grèce en moto, le Vietnam du sud au nord en scooter, la province Himalayenne Indienne du Ladak (frontière avec la Chine et le Tibet) en bus et taxi collectif.

Les Pays Bas : notre premier voyage en famille, VTT et remorque pour notre fille Romane ( 2 ans), dopée aux croissants et aux pains au raisins hollandais. Dès que notre deuxième fille Lucile fut en âge de pédaler : Canal du Midi, Canal de Garonne, Canal de Nantes-Brest, la Meuse et les grands cols pyrénéens (mais quand les enfants deviennent des ados, c’est moins rigolo !), avec nos deux Tandem Pino Hase. Et toujours en tandem et en famille : la Belgique, le Danemark, la Norvège et L’Irlande.

Pourquoi participer au Sun Trip 2018 ? Parce que dans cette aventure il faut imaginer, concevoir et construire son véhicule solaire. Depuis ma plus jeune enfance j’ai toujours eu besoin de réfléchir mes projets par moi-même et de les réaliser de mes propres mains.

Parce que cette aventure est avant tout un grand voyage et que le voyage est pour moi et ma famille le meilleur anti-dépresseur qui soit.

Parce que cette aventure se fait en vélo ou en tricycle solaire et que le vélo est ma principale activité physique depuis déjà longtemps.

Remerciements à Bernard Assier (un copain cycliste voyageur et tourneur) qui a réalisé la seule pièce que nous n’étions pas en mesure de faire,

A Georgio Rios, pour la peinture de la structure,

A Benoît Lahiton, Fabien Rossignol et leur équipe (Frayssinet Aéro) qui ont réalisé les traitements chimiques de coloration dans la masse pour une partie de nos pièces.

A ma compagne qui a traduit en Français le manuel de l’utilisateur du Cycle Analyst V3.