Jorge Moïta : 2ème avec 27 heures de retard

 

Depuis 5 jours Jorge Moïta (Team Enerjit.fr) a compris qu’il ne reviendrait pas sur Raf Van Hulle. Il a ralenti son allure pour profiter des derniers moments de voyage et finalement arriver à Astana avec 27 heures de retard sur le vainqueur Belge. 

1

Une grande performance acquise en grande partie à la puissance de ses jambes. Jorge ayant moins de panneaux solaires pour recharger ses batteries, il a souvent du compenser avec un pédalage encore plus actif. 

A l’arrivée Jorge se disait content de cette 2ème place et regrettait seulement de n’avoir pas pu profiter un peu plus des joies de l’aventures du fait du rythme de course très élevé. 

Depuis la fin de l’Italie, Jorge a voyagé seul à la poursuite de Raf Van Hulle. L’écart les séparant a toujours été très faible. Une centaine de kilomètres la plupart du temps. « A Sotchi j’avais juste 15 kilomètres de retard » nous disait Jorge, « Raf m’a proposé d’aller boire un café ensemble, puis finalement nous nous jamais trouvé et il est reparti« . 

Ils n’auront même pas pu se voir à Astana, Raf ayant du repartir très rapidement chez lui dans la nuit suivant son arrivée. Mais les deux hommes ont prévu de se voir prochainement, afin de se raconter leurs aventures respectives. 

2  3  4  5

6

Plus de photos : facebook/thesuntrip

L’ambiance des deux arrivées en video : 


 L’ARTICLE PRECEDENT // SUIVANT

 

TOUS LES ARTICLES


 

JORGE MOÏTA: 2ND WITH 27 HOURS OF DELAY  

5 days ago Jorge Moïta (Team Enerjit.fr) understood that he would not catch Raf Van Hulle. He decelerated to slow down to enjoy last instants of the trip and he finally arrived at Astana 27 hours later than Belgian winner. 

This big performance was obtained mostly with the aid of power of his legs. Jorge had fewer solar panels to recharge his batteries, so he had often to compensate spinning the pedals more active. 

After arriving Jorge claimed to be happy with this 2nd place and just regretted that he didn’t enjoy enough his adventures due to the very high rhythm of driving. 

Since the departure from Italy, Jorge travelled alone pursuing Raf Van Hulle. Distance separating them was always very weak. A hundred of kilometres mostly. «In Sotchi I was just 15 kilometres away from him» Jorge said to us, «Raf offered me to go to drink a coffee together, then finally we have never met and he continued his trip». 

They will not have been able even to see each other in Astana, Raf have to go back home very quickly next night after his arrival. But they both planned to see each other shortly, to talk about their adventures.

J'aime, je partage ! *** If you like it, share it!
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK