La Dolce Vita

Day 12 – 07/06/2015 – 152 kms – Sona à Treviso
Total kms: 1329

After having tried to fix my brakes that don’t break, I’m finally ready to start my day at 9 :45. I’m late for the objective of the day: pass Venice! Hopefully, Ricardo escorts me on a scooter out of town (with a little halt at the arena once more for a day photo and to bring animation to the square) and leaves me on the road to Villabella. Meeting this man with a very special and touching story will be another beautiful experience.

Après avoir galérer toute la matinée avec mes freins qui ne freinent pas, me voilà enfin repartie vers seulement 9 :45, pas avant ! Du coup, je prends du retard par rapport à mon objectif de la journée : avoir dépassé Venise ce soir ! Heureusement, Ricardo m’escorte en scooter à travers Vérone (nouvelle petite halte à cette fameuse arène pour une photo de jour et divertir un peu les passants), et il me met sur la direction de Villabella. La rencontre avec cet homme au grand cœur avec une histoire touchante et hors normes, fera surement partie des plus belles rencontres du voyage.

DSC_9043

Finally, it’s not completely flat anymore, no, not mountains yet, but already respectable hills that start popping up in the landscape. A big road cuts through all this, but I rather choose to visit the small villages. Although I left late, I don’t have that much kilometres to do today so I can take my time. It’s still as hot, I have to frequently stop to drink and cool in the shadow. There, I think about all the guys who chose to have a roof on their bicycles… Lucky them!

Enfin, j’aperçois du relief, pas encore des montagnes, mais déjà de belles collines qui se dressent devant moi. Il y a une grosse régionale qui coupe à travers tout ca, mais je choisis plutôt de me promener. Même si je suis partie en retard, je n’ai pas beaucoup de kilomètres à faire aujourd’hui donc j’ai le temps de profiter du paysage. Il fait toujours aussi chaud, je suis obligée de m’arrêter régulièrement pour souffler. Là j’ai une petite pensée pour tout ceux qui ont un toit sur leur vélo… la chance, ils doivent être tellement bien là.  

DSC_9042

A part from that, what can I say, it’s la Dolce Vita Italian-style, meeting enthusiastic people at every village. It’s funny how I’m supposed to travel alone, but never really feel like it. And Italians are much more familiar with solar energy than French are. I’m not even talking about the hundreds of houses with solar panels on their roofs, but they directly understand how the bike works. The number of French people who asked me if I was using my panels to heat water still amazes me!

A part ce petit désagrément, c’est la Dolce vita à l’Italienne, rencontrant des gens très enthousiastes à chaque village! C’est marrant, je voyage seule, mais en fait j’ai pas du tout l’impression de l’être vraiment. Et les Italiens sont beaucoup plus familiers avec l’énergie solaire que les Français : je ne parle pas des centaines de maisons que j’ai vu avec des toits recouverts de panneaux, mais ils comprennent de suite comment marche mon vélo. Le nombre de Français qui m’ont demandé si j’avais un chauffe-eau dans mes sacoches est impressionnant !

DSC_9050

The only part of my body that hurts are my hands from holding down the engine! I don’t know what to do to stop waking up with my hands so tense (if someone has an idea?). And no, my butt still doesn’t hurt, which is really amazing! Want a tip girls: naked under the legging does it all!

La seule partie de mon corps qui est vraiment douloureuse, c’est mes mains, à force de tenir la roue avant qui est entrainée par le moteur (et donc qui guidonne facilement). Je ne sais pas quoi faire pour arrêter de me réveiller les mains complétement crispées (d’ailleurs si quelqu’un a une idée ?). Et non, mes fesses n’ont toujours pas mal (après 1500 kms !), ce qui est tout à fait exceptionnel ! Vous voulez le tuyau les filles ? Oui, même nous : à poil sous le cycliste ! 

Just arrived in Treviso, I’m waiting for my host arriving a little later and allowing me to charge the batteries in the sun. Tomorrow goal: the Slovenian border.

Bref, arrivée à Trévise, j’attends mon hôte qui arrive un peu plus tard, ce qui me permet de recharger mes batteries au soleil. Objectif de demain : La frontière slovène !

DSC_9051

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email