Laurent : journal de bord – jour 48

48e jour, dimanche 5 août.

J’ai fait mon taf des 200 km après deux jours où j’étais redescendu un peu au dessus des 100 km. En fonction de la météo et des soucis rencontrés l’avance n’est pas mathématique comme certains s’amusent à jouer avec nos km d’avancement.

Évidemment j’ai encore crevé à cause d’un minuscule débris métallique qui provient des pneus de camions explosés. Je suis abonné…

L’angoisse des crevaisons (justifiée dans mon cas) m’a fait prendre la G312 au lieu de la highway G30. Mais étrangement, il y a tout autant de camions qui ne veulent pas payer le péage et moins de place sur la route. En cas de problème c’est à mon avis plus dangereux. En final, après avoir passé une zone étrange d’une seule route complètement défoncée où les camions devaient se laisser passer… J’ai craqué et repris la G30 (malgré une désapprobation de la personne chargée d’ouvrir la barrière), où j’ai, proche de la sortie… crevé et regonflé jusqu’à tenir après la sortie de la Highway au niveau Xia He Qing Xiang.

Pendant que le soleil déclinait et que j’opérais le changement de chambre à air, où j’en ai profité pour mettre le nouveau pneu acheté hier (pas le format que je croyais donc pas la chambre à air adaptée et en plus je l’ai monté à l’envers du sens de roulage !)… Je me demandais bien où j’allais dormir.

C’est un peu avant la fin du remontage qu’une jolie hôtesse de péage est venue voir un peu ce que je foutais là avec mon bizarre vélo à l’envers. Discussion habituelle à coup de photos, Google traduction, et me voilà invité juste à côté dans le logement du centre de contrôle de la highway… Nourriture offerte et une pièce pour poser mon duvet ! Ouf encore une fois, et encore une mille merci de l’accueil qu’on me fait.

En général, maintenant après le selfie, c’est ajout du ou des contacts sur WeChat (Weixin ils préfèrent dire) puis échange de messages et de photos dans la foulée. On utilise la fonction traduction.

Mais tout à l’heure je reprends la G30 où je vais sur la G312 ? Sur la G312 j’ai rencontré un père et fils à vélo qui allaient dans le sens opposé. Puis un baroudeur qui n’a pas cherché le contact. Puis un groupe de 3 cyclistes qui allaient dans le même sens et qui roulaient assez vite en fait avec leur vélo traditionnel. Sur la G30 à part Herman, s’il réduit son allure, je ne vois pas quels cyclistes je pourrais rencontrer… Mais je suis aussi pressé d’arrivé au bout, alors la G30 et sa belle construction !

Dilemme !

Sinon il y avait senteur d’herbes arômatiques à de nombreux moments de la journée, provenant des petites parcelles exploitées le long des routes, ça change !

 

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *