Laurent : L’art culinaire des soupes instantanées et autres histoires de rustines

Un repas pris au restau route à la chinoise à base de plats déshydratés et eau chaude à volonté

 

Journée d’autoroute où le seul moment qui m’a fait sourire c’est au passage du péage. J’ai fait un coucou à l’ouvreuse/caissière, je ne sais pas trop, en passant sur le côté de la barrière…

Faudra que j’essaie un jour en France… Je dirais que c’est Florian du SunTrip qui m’a dit qu’on pouvait et qu’il avait vu ça avec Nicolas Hulot. Vous croyez que les gendarmes Français laisseront passer… Même sur une autoroute privée ?

Pas trop d’aires d’autoroute sur le chemin mais comme on est là pour avaler des km ça va… Sauf pour les poses d’urgence ! Mais ce qui ne va pas c’est d’avoir 2 voies pour les véhicules qui sont nickel propre alors que la voie de secours, qui est pourtant super large, est jonchée de débris de pierres, de bois, de métal et de plâtre. À croire que c’est fait exprès.

J’alterne entre la route et la voie de sécurité avec le risque de crever… Ce qui est arrivé. J’ai posé la rustine et repris la route en 30mn. Autant je vois du monde à peine débarqué sur une aire d’autoroute et même parfois on m’attend sur la bande de secours mais là personne pour me demander si j’ai besoin d’aide, ça m’a surpris.

Ce soir je dors (?) sur l’aire d’autoroute et à mon avis l’emplacement qu’on a bien voulu me laisser occuper, après négociation, est juste insupportable ! Bruit de la musique à fond, passage… Alors qu’il y a un jardin de l’autre côté du bâtiment… M’enfin je suis dans les temps (pas de dépassement d’horaire) et prêt à repartir demain matin…

Presque prêt parce que comme d’hab moi et les rustines ce n’est pas une histoire d’amour… Re-réparation au programme. Et va falloir que je trouve un soudeur pour que tienne le cadre de la remorque jusqu’à la fin !

J’ai avancé de 203 km 🙂 et reçu des encouragements et des dons en nourriture/boisson.

Pour ceux qui regarderaient toutes les photos, celle de la brouette est juste là pour ceux qui ont suivi l’histoire du scan du vélo, c’est avec ce modèle de brouette que Silky One tenait debout .

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email

2 Commentaires for “Laurent : L’art culinaire des soupes instantanées et autres histoires de rustines”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *