Laurent : Ouvrir la voie sur les chemins de traverse

39e journée. Je suis parti de l’aire d’autoroute prêt de Type Tuo où j’ai dormi en bivouac pour finir à la ville de Shihezi sur la route G312 après avoir été escorté par les gendarmes de la route G30 à la sortie suivante et accompagné jusqu’au poste de police pour un contrôle d’identité.

J’ai quitté l’espace monotone de l’autoroute G30 pour une route pleine de vie de la G312. Pour l’instant je ne regrette pas. Les décors sont différents et ça pique les yeux au sens propre et figuré.

Au contrôle d’identité, un jeune homme s’est pris d’intérêt pour l’épopée SunTrip. Sa hiérarchie a acceptée que le selfie puisse être également fait par moi, d’où la photo avec ce jeune homme.

Au poste j’ai donné mon numéro de téléphone Chinois qu’on me demandait. Et ce soir à 23h j’ai reçu un SMS du jeune homme en question qui a du récupérer mon tél dans la base de données des contrôles. Il voulait savoir si j’avais bien trouvé un hôtel sur Shihezi… Qui est la « petite » ville où il vit. Moi je l’aurais évoqué comme big city ! Bref s’ensuit une connexion WeChat et échange sur le thème « je le fait rêver et que ça l’incite à vivre son rêve ».

À l’hôtel que m’a conseillé @Jack Butler, le Stairway hotel, j’ai eu droit également à un contrôle d’identité alors que j’allais attacher Silky One. Contrôle qui veut dire photo du passeport, de ma tête sous différents angles… Et normalement du numéro de tel… Qu’ils sont venus rechercher à la chambre d’hôtel en insistant bien pour que j’ouvre.

Je tombe de sommeil…

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email

3 Commentaires for “Laurent : Ouvrir la voie sur les chemins de traverse”

Reine et Bernard

dit :

Salut Laurent,
Contents de voir ton émerveillement et ta joie de vivre, et aussi de faire des émules dans la jeune génération. Et encore merci de nous faire partager les bons comme les mauvais moments. Bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *