L’aventure avant l’aventure

 

J -3 …Dragon Brisé, moral d’acier

J-3  le sympathique convoi de Marc, Sylvain, Cédric et Jorge rejoint Annonay à Chambéry! une fête de départ réussie au cœur de la cité des montgolfières, vibrante pour la grande course cycliste de l’Ardèchoise.

Nous partons pour la vallée du Rhône. Inquiet sur le comportement de mon engin, je pars bon dernier pour cette belle descente. Mon vélo file file file, et je double un à un les membres du convoi. Prudent je freine et maitrise ma vitesse, mais je talonne quand même le vélomobile d’Olivier Kämpfer, un amoureux de la mobilité alternative.

Malgré mon enthousiasme, mon vélo inquiète. trop chargé la moindre manœuvre à l’arrêt est un calvaire. Ils ne disent rien mais souffrent de me voir ainsi resté bloqué 5 minutes à un feu rouge. Le toit avec ces 2 capteurs « guidonne » un peu entre 20 et 25kms/h. Tant mieux, sur ce vélo il n’y a rien qui ne s’arrange en allant plus vite. J’ai confiance.. aveuglement.

A l approche du camping, je dérape dans une léger virage a gauche. Epuisé, je n ai pas la force de redresser et alors que je roulais au pas , l ‘impact est trop fort : Le guidon est sectionné en 2. Une pièce faite sur mesure, partie intégrante de la direction déporté du vélo.

Que ce passe t il dans ma tête à ce moment ? Un grand silence,  et une seconde une seconde seulement le spectre glacial de l’abandon. Alors que mes compagnons se précipitent je regarde ce spectre dans les yeux.  La ligne de départ, l’accomplissement de tant de rêves et d’efforts, toute cette chaîne d’amitié qui bat en moi comme un deuxième cœur si grand, rencontrer la Suntrotteuse, toute la confiance de mes partenaires qui ont cru en moi, être témoin de notre aventure à tous et toutes.

Non, je ne lâcherai pas.

Les idées fusent, on scotche des sardines de tentes , on fait une attelle sur ce guidon brisé  pour atteindre la ferme d un jeune couple franco-japonais et de leurs enfants. Navré de ne pouvoir me joindre à leurs conversations je dois trouver des solutions. Le sponsor de Sylvain, Segeco, nous attends le lendemain… aurait il un soudeur parmi ses clients ??
 Yann reçoit mon message, et dans une dernier élan de courage et de folie, soude un guidon dans l’heure et roule toute la nuit pour installer la pièce renforcée au milieu de la nuit blanche.  Démonté et remonter intégralement le vélo me tiendra éveillé pendant que Yann roule roule.

J-2 Coup dur redoublé

Et la roue du Destin s’embourbe à nouveau. Départ au petit matin, je chute à nouveau à l’arret,  sur le coté droit. Le maitre cylindre de mon frein Magura Big est endommagé, inutilisable. Impossible de se rendre au village le plus proche

Je suis déjà dans l’aventure, face à moi même. Je serai sur la ligne, quoi qu il arrive. Je me le dois autant qu’à tous ceux derrière moi. Cédric est en mode solution

Une chauffeuse de taxi embarque le Dragon blessé, direction Ludotechnologies. une entreprise partenaire du SunTrip. Il m accueilleront et se démèneront alors que leurs clients suntripeurs les submergent de réglages de dernieres minutes.

 Le frein est introuvable, mais les 2 frères magiciens trouvent une astuce pour coincé le maitre cylindrique,probleme reglé en 10minutes.  Mais surtout je pars désormais sur une remorque. Les batteries y seront stockées ansi que les Mppt.

 Mon rêve d’un velo solaire intégré, optimisé dans toutes ses manipulations, et avec ces capteurs pivotants, vitrine de l énergie solaire ne se concrétisera  pas sous la forme prévue.

 J-1 les batteries de la discorde

La course au temps est engagée. A midi moins 5 apres une matinée à courir les magasin, nous trouvons une remorque solide et fiable. un apres midi pour l’équiper avec les Mppt et les batteries.  

Reçue 4jours avant le départ, la batterie principale n est pas le bon modèle.
Non compatible avec les autres, il faut intervenir dessus pour shunter l’électronique interne qui empeche de l’utiliser

Ahhhhh les batteries.  

le cable de recharge secteur est resté dans un sac amené au camping la veille. Il est 21h. Je branche enfin la batterie de 12Ah . Au petit matin, c est l’echec. Cette batterie n est pas compatible avec le chargeur secteur : elle n’a pas chargée. 

Je prendrai le depart avec les batteries vides. Alourdis de sa remorque, le rendement de mon engin a presque diminué de moitié. L’équilibre entre production solaire et consommation du moteur n est plus. Nous avons un timing à respecter, il va falloir serrer les dents et accrocher un sourire vrai .

En route pour Astana, l’humain déjà a la limite, la machine non fiabilisée, le mental dispersé. La technique a prit tout l’espace, sans me laisser le temps de rentrer dans le voyage.  Les premieres etapes seront dures , critiques même.

 Ce sera l’heure des doutes

 

 

 

 

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email