« Le feuilleton du Sun Trip tient ses promesses »

 

mathieu beglob okDéjà un peu plus d’un mois de course ! Le feuilleton du Suntrip tient ses promesses et je suis avec beaucoup de plaisir l’avancée des coureurs.

Chacun semble avoir trouvé son rythme. En tête, je suis épaté par la cadence que tient Raf Van Hulle. Il m’avait fait forte impression au col du petit Saint Bernard. Je m’étais dit : « lui c’est un guerrier, il n’est pas venu pour se faire des amis, il est venu pour gagner ». Pour le sport, j’espère qu’il y aura duel continuera dans la steppe kazakh avec Jorge Moita qui n’est pas si loin.

Pour rester sur les performeurs, le duo tchèque Carel et Honza semblait être client dans la course à la vitesse. Avec les soucis techniques qu’ils ont rencontré dernièrement, je suppose que les espoirs de victoire s’envolent. La technique fait vraiment partie intégrante de la course et l’idée qu’elle n’est pas infaillible me plaît beaucoup. Les galères créent les situations inattendues qui deviendront les souvenirs les plus forts. Et pour nous, ce sont autant de rebondissements.

A l’arrière, je tire mon chapeau à la solidarité qui règne parmi les différentes équipes.  Pour moi c’est une aventure humaine au coeur de la course.

Mon petit regret : ceux qui étaient parti pour l’aventure semblent s’être fait gagner par la fièvre du vélo solaire. Je pensais qu’il y avait les compétiteurs et les voyageurs. Tous les voyageurs auraient-ils finalement pris goût à la course ? 

Comme le dit si bien Cédric Vinatier, « On fait des plans sur des cartes, et puis dans la réalité c’est le soleil qui décide ». Bon vent (solaire) à tous, on est avec vous !

Bon vent (solaire) à tous, on est avec vous !

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email