Le Grand résumé du Sun Trip 2013

 

Si vous avez raté un épisode du feuilleton de l’été… ce résumé est fait pour vous !

Nous vous avons ici compilé les principaux événements de l’aventure, en y glissant quelques anecdotes inédites, ainsi que tous les liens pour ceux qui veulent revivre l’intégralité du périple. 

L’aventure du Sun Trip ne fait que commencer !

pellicule photo1


JUIN

Vendredi 14 juin, camping du Bourget du Lac en Savoie. Les derniers participants arrivent pour le grand départ. 33 inscrits mais déjà deux abandons avant même le départ. 

Raf Van HulleAprès un printemps pourri, le soleil revient miraculeusement ! Le lendemain, samedi 15 juin 2013 à 10H30 c’est parti ! Devant l’Institut National de l’Energie Solaire, un des fleurons de notre « économie verte », le premier peloton de vélos solaires de l’histoire s’élance sur les routes du monde. La diversité, des vélos et des aventuriers, interpelle. C’était l’objectif : éviter la « standardisation », laisser un maximum de liberté, montrer que le voyage en vélo solaire n’est pas réservé à une minorité de bricoleurs et autres militants écologistes. Le vélo solaire c’est pour tout le monde et ça permet à certains d’oser se lancer dans la grande aventure !

3 chutes dès la première étape, dans le Parc Naturel Régional des Bauges en direction d’Albertville (qui accueillait la seule nuit en groupe de l’aventure), puis 2 autres chutes le lendemain : le départ est mouvementé. Dans la bataille, une première catastrophe : Marie-Claire Lagadec explose ses panneaux solaires. 150 km au compteur seulement et déjà les larmes qui coulent sur le Sun Trip. Formant un duo avec Tom Papay (participant paraplégique), Marie-Claire se résout à poursuivre l’aventure sans remorque et sans recharge solaire ! Les Belges Dirk Huyghe et Grégory Lewyllie se proposent spontanément pour aider le duo.  

Col du Petit Saint Bernard

Plus haut, les premiers (Raf Van Hulle, Henri Jonckheere, Adrien Dugoujon, Jorge Moïta) sont déjà en mode course, à plus de 30 km/h sur les dernières rampes du col du Petit Saint Bernard, au milieu des murs de neige, au delà des 2000 mètres d’altitude. Impressionnant et totalement inédit. Plus tard Anick-Marie Bouchard, Québécoise faisant là ses premiers pas dans dans le domaine du voyage à vélo, s’effondre en larmes au sommet du col. Malgré ce que pensaient beaucoup de gens, elle l’a fait ! Et bien fait car elle arrive dans la première moitié du peloton. L’émotion déjà au sommet et le Sun Trip est bien lancé dès cette 2ème étape.

L’équipe Tchèque (de Karel Sebela et Honza Galla) se paie le luxe d’attendre le coucher de soleil sur le Mont Blanc et bascule en Italie en avant dernière position. Les derniers ne passeront le col que le lendemain matin : Jean-Marc Satgé et Jacques Jany, à bord de leur (lourd) « Espadon ». Le duo se séparera 5 jours plus tard au niveau de Venise, Jacques ayant mal au genou et ne tenant plus le rythme de Jean-Marc.

Au même moment, autre abandon : c’est le scandale Josselin Bonmartel qui éclate. Mécontent de la pénalité infligée par l’organisation il décide de quitter l’aventure. Fin mot de l’histoire… on apprendra (bien plus tard) que le jeune Josselin Bonmartel avait en fait cassé son moteur pendant les deux jours de pause, suite à de mauvaises manipulations… Il ne nous avait donc pas tout dit sur les raisons de son abandon ! Le voyage révèle toujours la vraie nature des gens…

Alors que la canicule qui frappe le Nord de l’Italie incite les aventuriers à chercher les lacs (vidéo 1 / vidéo 2), les « Stéphane et Stéphane » font leur premier coup d’éclat dans le coeur de Milan. Dès le 4ème jour ils s’imposent comme l’équipe la plus drôle de ce Sun Trip. 

Le 19 juin, le Belge Raf Van Hulle passe le premier en Slovénie. Il a pris la tête depuis quelques jours déjà et nous avouera à l’arrivée que dès ce moment il savait qu’il allait gagner ! La Slovénie marque aussi le premier grand choix en terme d’itinéraire. carte 1Certains tirent vers le Nord (Hongrie, Moldavie et Ukraine), d’autres se dirigent au Sud (Croatie, Serbie, Roumanie) et une minorité imaginent de passer par la Turquie. Askar Syzbayev et Stéphane Bertrand se séparent par exemple à ce moment là, pour ne se revoir que 5000 km plus loin, à la frontière Kazakh !

Très rapidement on a des aventuriers un peu partout sur la carte ! Là encore c’était l’objectif. Occuper les routes du monde comme les navigateurs du Vendée Globe sillonnent les océans. 

Les aventuriers entrent progressivement dans l’aventure. Ils commencent à être attendus sur la route par les fans du Sun Trip, à l’image du Slovène Andrej Novak qui verra près de 5 d’entres eux grâce à la localisation GPS en direct. Puis la pluie s’invite sur les routes du Sun Trip et contribuera à creuser encore plus les écarts entre les premiers (relativement épargnés) et le reste du groupe qui doit ralentir son allure, à l’image de Tom, Marie-Claire et Dirk dans les montagnes Slovènes. Pour eux déjà des doutes sur leurs chances 2de voir le bout de l’aventure et de nouveau des larmes.

Peu après, deux abandons en Roumanie : Sébastien Quéré sur blessure et Henri Jonckheere pour raison professionnelle. La tête de course perd d’un seul coup deux aventuriers très rapides !

Plus au Sud les Tchèques font l’expérience de la morsure de chien errant et des urgences de nuit en Roumanie… avant de retrouver la pluie pour un point presse organisé à Pitesti. Leurs incroyables engins impressionnent les foules, mais eux savent déjà que ces vélos ne sont pas les plus adaptés pour aller gagner la course du Sun Trip. Il décrochent du peloton de tête alors que Raf Van Hulle et Jorge Moïta se dégagent comme leaders de la route du Nord en Ukraine

Sur la route du Sud, Adrien Dugoujon, super sportif, est le premier à passer en Asie après avoir franchi le Bosphore à Istanbul. Il file à vive allure, de rencontres en rencontres, dans une ambiance délicieusement orientale, tranchant avec les images envoyées par les autres depuis les pays d’ex-URSS. 

Emilie et Guillaume Raf Van Hulle 4 2 3 1 3 marc 7

 


JUILLET

Au 1er juillet 2013 les écarts entre le premier et les derniers sont déjà énormes. Quand Raf and Jorge sont en Ukraine depuis quelques jours déjà, Elvira et Christian sont encore parcours-au1er-juilletdans les montagnes Autrichiennes alors que Sylvain Machefert, Cédric Vinatier ou Marc Charroin profitent de la douceur de la Slovénie (« nouvelles de l’arrière du peloton« ).

En Ukraine, de nouveaux des fans du Sun Trip sur la route, avec une pancarte « Coffee break » pour stopper les aventuriers dans leur course ! La scène se reproduira à plusieurs reprises, dans des villes différentes (notamment Kherson et Mikolaiv). Indiscutablement, 1011727_205884816201912_221583189_net même si les routes ukrainiennes auront fait souffrir les vélos, ce pays restera dans le coeur de beaucoup comme la plus belle surprise. Par ailleurs, plusieurs candidatures ukrainiennes ont été reçues pour la prochaine édition du Sun Trip.   

 A l’arrière du peloton, Tom et Marie-Claire décident de continuer la route en Roumanie avec Emilie et Guillaume, avant de se résoudre à l’abandon au niveau d’Odessa, sur casse technique du vélo de Tom. En 3000 km d’aventure (avec des étapes de 190 km !) Tom Papay a commencé à écrire une nouvelle page de l’histoire du hand-bike, bravo ! Jean et Céline, stoppent aussi leur route à Odessa, épuisés par cette première partie d’aventure. 4 aventuriers en moins en l’espace de deux journées, un coup dur. 

A1Anick-Marie Bouchard elle aussi aura frôlé l’abandon… en Bulgarie. Lâchée par la technique. Elle perdra presque 10 jours à attendre une pièce de rechange, au lendemain de notre rencontre dans les montagnes. Mais la Québécoise ne perdra jamais le moral et reprendra la route pour une traversée très rapide de la Turquie, en réalisant même deux étapes de plus de 200 km ! La novice devient une vraie cycliste !

Toujours en Bulgarie, rencontre avec le doyen du Sun Trip 2013, Monsieur Jean-Marc Satgé. Comme un poisson dans l’eau, à 69 ans il surfe sur l’aventure et s’offre même une superbe remontée solitaire, seul sur son gros vélo. A Sofia nous passerons une journée avec lui

L’homme et sa machine étaient programmés pour aller au bout de l’aventure, mais une dizaine de jours plus tard c’est le drame : Jean-Marc est renversé par une camion dans la traversée d’un tunnel Turque. Le Sun Trip retient son souffle pendant près d’une journée en attendant d’avoir des nouvelles rassurantes du doyen. Il restera hospitalisé un mois en Turquie, puis encore plus d’un mois en France ! Ca restera le gros coup dur de cette édition 2013. 

Toujours en Turquie, quelques jours avant l’accident de Jean-Marc, le trio Angélique, Guillaume et Stéphane Bertrand, font une des rencontres les plus extraordinaires du périple, en la personne de Turkoglu Necmettin (et sa famille). C’est la leçon de générosité à la mode Turque, ou une pluie de cadeaux et de gentillesse. 

C’est aussi le début de l’épisode « duel d’humour autour de la 5ème place« , entre les Sudistes (Angélique, Guillaume et Stéphane) et les Bretons (Stéphane et Stéphane). Une lutte qui tiendra en haleine les suiveurs jusqu’aux steppes du Kazakhstan. Un petit exemple avec ce message d’intimidation à la sauce Bretonne ! 

Capture-d’écran-2013-07-09-à-22.55.47En tête de course, pas le temps de plaisanter ! Raf Van Hulle entre déjà dans la partie finale : les 3000 km de steppes. Il est suivi de près par Jorge Moïta (qui jouait de malchance en Russie, en perdant du temps sur une agression). Moins de 10 km séparaient les deux premiers au point de passage obligatoire de Sotchi. A l’entrée du Kazakhstan Raf comptait près de 250 km d’avance, soit plus d’une journée d’écart. Le Belge peut ainsi contrôler son adversaire direct. 

Derrière, Adrien Dugoujon perd 4 jours suite à une erreur dans les dates de son visa Russe… et passe en 4ème position à mi-parcours. L’équipe Tchèque se repositionne dans la course, en prenant la 3ème position pendant une dizaine de jours. 

En milieu de peloton on bataille encore sur les routes Ukrainiennes, indiscutablement les plus traumatisantes pour les vélos. Presque tous les participants casseront quelque chose

1017692_570001029705544_50591072_nsur ces routes mais tous trouveront des bonnes âmes pour les aider à réparer les dégâts, comme sur cette photo prise par les cyclistes de Kherson avec Cédric Vinatier, qui a pu éviter l’abandon grâce à eux ! Autre exemple avec Lionel Candille qui aura besoin de plusieurs « arrêts au stand » pour trouver un moyen de stopper la désintégration de son toit solaire et pouvoir continuer sa route sous le soleil de Crimée

Un peu plus loin les Stéphane fêtent le 14 juillet à leur manière en Russie, alors que les Tchèques connaîtront peu après une casse majeure sur le vélo de Honza, au moment où ils tentaient de passer par une route de steppes non-asphaltée au Kazakhstan. Ils perdaient là la 3ème place. Jamais plus ils ne pourront revoir Adrien Dugoujon qui s’échappe sur un itinéraire plus au Nord, en y faisant une des plus belles rencontres de ce Sun Trip : l’aigle Kazakh !

Raf Van Hulle survole lui la steppe (en coursant les dromadaires) et le 23 juillet 2013 il atteint Astana en vainqueur !  Il vient de parcourir 7500 km en seulement 38 jours et 1 heure, à 197 km de moyenne par jours, en ne faisant aucune pause et en rechargeant en 100% solaire. Un exploit impressionnant. Le lendemain, avec 27 heures de retard seulement, Jorge Moïta (et ses grosses cuisses…) termine en excellent 2ème. Ci-dessous quelques photos et une vidéo résumant les deux arrivées. 

1 3 2 4

Au même moment, en Russie, le Belge Dirk Huyghe est victime d’un des accidents les plus impressionnants du Sun Trip 2013 : l’incendie de sa remorque. En cause, une 603012_528864397168773_2132187619_nmauvaise manipulation de ses batteries (percées), qui s’enflammaient irrémédiablement, détruisant par la même la remorque et les panneaux solaires ! Accompagné par Lionel Candille au moment de l’incendie, Dirk continuera sa route sans aide moteur pendant 1000 km, jusqu’à Atyrau au Kazakhstan, où il pourra retrouver une batterie donnée par Raf Van Hulle.

Au Kazakhstan, autre problème… pour les Stéphane, qui cassent un moteur dans la partie de steppes non-asphaltées. Ils décident alors de finir avec un seul vélo solaire (avec recharge secteur), Stéphane Briel terminant à la pédale. De facto ils se trouvent disqualifiés de la course du Sun Trip (qui impose une recharge 100% solaire) et la lutte pour la 5ème place s’arrête donc là. Mais cet épisode ne le fait pas perdre le moral et ils nous offrent un nouveau moment d’humour au milieu des steppes. 

A la fin juillet, Adrien Dugoujon arrive pour la 3ème place, en 44 jours et 7 heures, puis l’équipe Tchèque prend la 4ème place en 46 jours et 9 heures. 

En fin de peloton Sylvain Machefert décide de rebrousser chemin une fois avoir atteint la Turquie. Il a pris trop de retard et son vélo ne va pas aussi vite que prévu. Il rentrera à vélo en France, en passant par les îles Grecques et l’Italie. Marc Charroin, lui aussi en retard (notamment par rapport aux dates de son visa Russe), opte lui pour une idée différente : il prend un avion d’Istanbul jusqu’à Aktau au Kazakhstan, en se disqualifiant de facto de l’aventure. 

1688 544462_208585005931893_1443999446_n41002873_632481823430493_1311420151_n3


 

AOUT

Les Bretons Stéphane et Stéphane arrivent à Astana le 4 août, avec le sourire, hors course mais bien finisseurs officiels de l’aventure. Ils se positionnent parmi les favoris des concours des meilleurs blogueurs (ils remporteront le prix du public) et déjà pensent à une nouvelle participation.

  993345_209804675809926_1113152470_n   4   steppe route

En fin de peloton, Elvira et Christian retrouvent Anick-Marie Bouchard à Elista. Ils resteront quelques jours ensemble avant que la Québécoise se lance pour une traversée solitaire du Kazakhstan. Cédric Vinatier est lui déjà dans la steppe sauvage, malgré toutes les difficultés connues sur ce périple il veut quand même affronter les chemins les plus difficiles, sous des tempêtes de folie. Quelques jours plus tard Emilie et Guillaume  feront le même choix, quitte à s’embourber. Le plaisir de la grande Aventure dans un pays grand comme 5 fois la France !

La météo est mauvaise sur tout le pays ! Si les premiers ont eu du soleil, les participants doivent maintenant lutter avec la pluie, les nuages et le vent. Des conditions qui creusent encore un peu plus les écarts. Pendant ce temps, Sylvain Machefert s’amuse à narguer en vidéo ses camarades depuis les plages de Crète…

8Le trio de Sudistes, qui c’était dissout au début du Kazakhstan (Stéphane Bertrand devant attendre 2 jours à la frontière pour respecter les dates de son visa…) se reforme 1500 km plus loin. A 500 km de l’arrivée c’est même un groupe de 5 qui se forme, avec Askar Syzbayev (qui est toujours resté au contact) et Marc Charroin (qui a abrégé sa fin de parcours). Ce groupe nous offrira la seule arrivée groupée de l’aventure, Angélique, Guillaume et Stéphane prenant, à égalité, la 5ème place de la course du Sun Trip, en 55 jours.

Ils arriveront au centre d’Astana escortés par la police. Vidéo compilant l’arrivée du groupe des 5 et des Stéphane. 

Le lendemain c’est au tour de Grégory Lewyllie d’arriver, en 56 jours. Quelques jours de pause à Astana avant de reprendre la route de son Solar Bike Tour, en compagnie de sa femme pour deux mois, puis en solitaire pendant encore 10 mois à travers l’Eurasie. Puis c’est au tour de l’autre Belge, Dirk Huyghe, d’en finir, en 62 jours, lui qui pédale sans solaire depuis la Russie voulait absolument aller au bout de l’aventure. 

Le 17 août 2013, Astana fête le Sun Trip à l’occasion des journées du sport. En présence de 7 aventuriers le Sun Trip fait le show en centre ville de la capitale Kazakh, avec notre partenaire Astana EXPO 2017 et les ambassades de France et de Belgique. Un beau moment qui marque le début de la fin de l’édition 2013. 

Capture d’écran 2013-09-11 à 21.28.51

3Ils restent alors 7 aventuriers en route, et c’est Cédric Vinatier qui sera le prochain à l’arrivée. Lui qui avait presque annoncé son abandon à la direction de l’organisation lors de son passage en Ukraine, a réussi à retourner la situation pour au final donner à tout le monde une vraie leçon de vieEn 67 jours d’aventure Cédric aura aussi porté le haut « les couleurs » du handicap

Un jour plus tard Lionel Candille en termine, lui qui aura largement modifié son itinéraire (en ne passant finalement pas par l’Ouzbékistan) était heureux d’avoir amené son spectaculaire vélo jusqu’au bout de la route, en utilisant uniquement le solaire pour recharger ses batteries. Il se classe ainsi en 7ème (et ultime) position de la course. Le duo Emilie et Guillaume suivra, le 26 août, 72 jours d’aventure pour eux et la banane à l’arrivée ! 

11 1 1098073_210768572380203_1337666832_n 1011621_211836495606744_1983291270_n 1097227_210652772391783_824709049_o 998291_210853622371698_1627782791_n 1185718_210853669038360_1154897790_n 9534278449_00e2dfd7b2_o 


SEPTEMBRE 

Le soleil tombe doucement sur l’édition 2013 du Sun Trip, le temps du bilan commence.

« Du très chic centre de Milan jusqu’aux campagnes Russes les plus obscures, en passant par Sofia, Istanbul et bien sûr Astana,les participants du Sun Trip ont fait rêver les foules et attiré les objectifs des journalistes. En monnaie d’échange, des montagnes de Savoie jusqu’aux plus grandes steppes d’Asie Centrale, ils auront reçu la bonté du monde, en surfant sur ce que l’humanité a de meilleur« . 

6

Le 3 septembre, un des derniers grands moment de l’aventure avec l’arrivée d’Anick-Marie Bouchard. La seule femme en solitaire du Sun Trip arrive en 80 jours, exactement dans le timing qu’elle s’était fixé. Ne connaissant rien au vélo avant de partir, la Québécoise aura impressionné son monde et arrive à Astana en vraie cycliste, en pure aventurière ! En prime Anick-Marie remportera le prix du jury dans le concours du meilleur blogueur.

Avec elle, c’est une autre facette du vélo solaire qui s’écrit, une autre vision du monde qui s’affirme. Un exemple qui inspirera certainement bien des femmes. 

Prenez le temps d’écouter ce qu’elle a à nous dire avec cette vidéo de 7 minutes. 

Le samedi 15 septembre 2013, en 3 mois exactement, Elvira et Christian, notre valeureux duo Belgo-Khirghize, venaient sonner la fin de la première édition du Sun Trip !

Ils avaient prévu d’arriver tard, en dernière position, histoire profiter à fond de l’expérience. Ils ont tenu parole, même s’ils arrivent finalement avec plus de 10 jours d’avance sur leur prévision !

A 66 ans, Christian devient l’aventurier le plus âgé à avoir atteint l’arrivée. Elvira est elle la femme la plus âgée à l’arrivée. 

ELVIRA & CHRISTIAN CLÔTURENT L’AVENTURE ! Ils rejoignent l'arrivée en 90 jours et sonnent la fin de la première édition du Sun Trip.
ELVIRA & CHRISTIAN CLÔTURENT L’AVENTURE ! Ils rejoignent l’arrivée en 90 jours et sonnent la fin de la première édition du Sun Trip.

 

Quasiment au même moment Sylvain Machefert finissait lui son aller-retour, en arrivant à la maison au Puy-en-Velay. Un périple de 5600 km au final !

Avec eux se referme donc notre été. Un grand merci à tous les participants, qui auront tous ensemble écris la première page d’une aventure qui ne demande qu’à vivre.

L’aventure solaire ne fait que commencer !

Florian Bailly – Directeur The Sun Trip 2013 


 

A LIRE AUSSI :
Les meilleurs blogueurs sont…
Les arrivées du Sun Trip


 

 

 

 

J'aime, je partage ! *** If you like it, share it!
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK