Le russe et moi

Quand j’imagine que je vais devoir parler russe…

tumblr_lyxce4JnLa1rnwnhpo1_500

Comme le savez (ou pas), près de la moitié de notre voyage se passe en pays russophone : l’Ukraine, où la langue officielle est l’ukrainien mais le russe y est couramment parlé, la Russie, le Kazakhstan où le russe est la langue officielle (quand le kazakhe est la langue d’Etat, dixit Wikipédia).

Donc, sur quelques 4 000 kilomètres nos interlocuteurs parleront peu l’anglais (sauf une partie des jeunes citadins je suppose) et au fin fond du Kazakhstan, pour se faire comprendre, on ne pourra compter que sur le langage des mains et le russe.

En voyageuse avisée, je me suis mise au russe, via une méthode uniquement orale appelée Pismleur. Pour l’instant, je sais vaguement baragouiner la base : dire bonjour, demander mon chemin, demander poliment à manger et à boire. Ce que je souhaiterais en partant, c’est d’être capable d’expliquer la philosophie du projet, et discuter avec les gens, mais je crains que mon niveau ne soit clairement insuffisant surtout vu le peu de temps que j’y consacre en ce moment… Et il faudrait aussi que je puisse déchiffrer l’écriture pour lire les panneaux, histoire de nous repérer et ce d’autant plus que l’on part sans GPS (on est des fous nous !).

Enfin, au pire, je pourrais toujours mettre les cours sur mon baladeur et j’aurais la traversée de l’Europe pour m’entraîner !

Emilie

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email