Le Sun Trip au sommet de l’émotion

1Cette deuxième étape du Sun Trip était écrite pour faire parler d’elle, et ça n’aura pas manqué !

Après un départ tout en douceur dans la vallée de Tarentaise, les aventuriers ont progressivement pris de l’altitude, jusqu’à Bourg Saint Maurice. 

Le peloton aura été marqué par la lourde chute de Marie-Claire Lagadec, au kilomètre 42. Une chute aux conséquences terribles : la casse de ses deux panneaux solaires ! Physiquement indemne, Marie-Claire a très courageusement continué sa route, en parvenant à franchir le col en toute fin d’après midi, seulement en mode électrique. Plus d’informations prochainement.

  

L’étape résumée en 4 minutes.

En tête de peloton, les grimpeurs s’en donnaient à coeur joie sur les 31 km du fabuleux col du Petit Saint Bernard. Alpages verdoyants, ravitaillement à la Rosière avec les journalistes de la télévision italienne, puis murs de neige sur le sommet : le spectacle était au rendez-vous. A noter un quatuor de tête qui c’est nettement dégagé dans l’ascension, avec Adrien Dugoujon, Raf Van Hulle, Henri Jonckheere et Jorge Moïta. Ils seront assurément parmi ceux des aventuriers qui joueront la carte de la vitesse, aux côtés du fameux vélo mobile de Josselin Bonmartel.

Henri Jonckheere 3

En fin d’après midi, les autres participants arrivaient successivement au sommet du col, entre joie, épuisement et satisfaction d’avoir pu passer la plus difficile montée de tout le périple. Anick-Marie Bouchard aura ému l’ensemble des personnes présentes, avec de chaudes larmes, elle qui il y a encore quelques mois n’avaient jamais pensé un jour se retrouver sur un vélo solaire à devoir gravir des montagnes ! Rien ne résiste à la détermination.

4

5

Seuls participants n’ayant pas pu atteindre la frontière italienne ce dimanche 16 juin, les Béarnais Jacques et Jean-Marc ont préféré reporter au lendemain l’ascension du col. En cause, le poids trop important de leur étrange machine solaire. La platitude de la plaine du Pô en Italie leur permettra t-elle de rattraper leur retard ? 

Le plat est donc maintenant au programme des aventuriers, qui devront savoir trouver leur rythmes sur des routes italiennes souvent piégeuses et surchauffées. 

En route pour l’aventure ! 

Toutes les photos de la journées : Album Facebook


 L’ARTICLE PRECEDENT // SUIVANT

TOUS LES ARTICLES

 

J'aime, je partage ! *** If you like it, share it!
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK