Le Sun Trip des Cazaspe : The end!

5 août 2015 – Grado (Aquilea) – Castelfranco – 137 km

Journée sans saveur sous la chaleur avec une circulation dense éprouvante. Nous traversons de nombreux vignobles et domaines mais l’heure n’est pas à la tournée des caves. Nous nous arrêtons à côté de Castelfranco Veneto dans un agritourismo (chambre d’hôte) de très belle qualité qui rehausse la sensation de cette journée. En faisant nos courses à l’épicerie du village nous suscitons des remarques enthousiastes d’un groupe de villageois. En italien, c’est vraiment poilant! Et dès qu’on annonce qu’on est de Lourdes (où tous ici sont allés au moins une fois) alors là, la bicycletta devient quasiment miracolosa!

2015-08-05 castelfranco - Desenzano de Garda 0012015-08-05 Grano - Castelfranco 011

6 aout 2015 – Castelfranco – Desenzano Da garda. 138 km

Deux mois jour pour jour que nous avons quitté Milan. Il nous semble que c’était hier. Il fait toujours une chaleur assommante. Nous traversons Trevise puis faisons une pause déjeuner à Vérone. Le centre de la ville est une accumulation de vestiges romains, palais, fontaines, sculptures, façades resplendissantes. Quelle concentration de splendeurs! Décidément les villes du nord de l’Italie sont d’une richesse incroyable.

2015-08-06 castelfranco - Desenzano de Garda 008 2015-08-06 castelfranco - Desenzano de Garda 010 2015-08-06 castelfranco - Desenzano de Garda 024 2015-08-06 castelfranco - Desenzano de Garda 027

Nous arrivons au bord du beau lac de Garde que nous retrouvons avec plaisir 4 ans après notre précédent passage. Les villes qui longent ses rives ont un charme romantique certain.

Une baignade  dans les eaux claires du lac rafraîchit notre journée.

2015-08-06 castelfranco - Desenzano de Garda 034

7 août 2015 – Desenzano Da Garda – Milan – 135 km.

Nous entamons notre dernière journée du Sun Trip avec un pincement au cœur, et l’esprit divague vers les bons moments passés dans cette aventure. Tout est passé très vite, dans une succession de plaisirs fugaces. Les souvenirs reviennent et pourtant il est déjà difficile de les replacer. Où était-ce ? Quand était-ce ? Heureusement j’ai tenu ce blog qui me permettra de re-situer, et avec le recul les évènements se remettront sans doute en ordre. Mais là, chaque journée a amené son lot de surprises et découvertes qui se mélangent un peu.

Quelle chance d’avoir pu vivre deux mois en n’ayant d’autre objectif en se levant que de pédaler, découvrir, aller à la rencontre, avancer sans autre souci que le bon fonctionnement de nos vélos ! quel sentiment de liberté !

Parfois, quand même, nous avons vécu dangereusement et nous avions à l’esprit le risque d’un accident.

Nous vous devons beaucoup à vous tous, famille, amis, sponsors, fans qui nous avez aidés, soutenus, suivis. Et nous vous devons aussi des excuses pour avoir été obsessionnels à propos de cette aventure depuis un an et demi que nous la préparons, jusqu’à ne parler que de ça à vous en rebattre les oreilles ! Pardon à mon oncologue préférée qui a entendu parler du Sun Trip à chaque consultation (toutes les trois semaines) depuis deux ans. Imaginez si tous les patients sont comme moi : vous vous occupez de leur cancer et ils vous parlent de leur vélo !

Promis juré, on arrête de vous tanner avec le Sun Trip. Maintenant, on ne vous parlera plus que de l’éclipse solaire totale que nous irons voir à vélo solaire en août 2017 aux Etats-Unis  😆 !

Nous arrivons à Milan et l’émotion est forte de repasser la porte du départ, avec le souvenir de tout l’amour que nos amis et familles présents au départ nous ont montré. La victoire est belle. Nous sommes allés plus vite que ce que nous avions prévu même si la vitesse n’était pas notre objectif. Nos vélos étaient bien préparés, nos moteurs (kit freeride Cycloboost), qui affichent 13000 km au compteur, efficaces en toutes circonstances, la production solaire suffisamment bien dimensionnée pour que nous n’ayons quasiment jamais été limités par le manque d’énergie.

A la manière de la fin d’un bon film de Tarantino, le bien a vaincu le mal. Je décroche la victoire sur ce cancer qui a bien cherché à m’empêcher de prendre le départ cette année et je l’ai enfoncé aux oubliettes à grands coups de pédales dans sa face. C’est ma vengeance jubilatoire !

Il nous reste à rentrer à la maison. Encore 1000 km pour profiter de cette superbe fenêtre de liberté et finir cette aventure en douceur.

Encore un grand merci à vous tous ! On vous aime !

Et n’oubliez pas notre fil rouge:

« Ensemble, prenons le cancer de vitesse ». Donnons pour Curie : http://macollecte.curie.fr/projects/the-sun-trip-2015-aventure-a-velo-solaire

Et si vous aimez nos articles n’oubliez pas de voter en cliquant sur le rond vert tout en bas !

J'aime, je partage ! *** If you like it, share it!
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on VK