Le vélo solaire, ca marche

italie4un timide se lance : « j en ai vu un , j en ai vu un .. il avait des poils ! »

C’est l espadon de Jean Marc, avec ses sieges angorra. Combien de fois jouée et rejouée, la scène est toujours un succès. Des rencontres, quelques mots echangés, et le sentiment de construire pas à pas, les morceaux d’une légende.

Les milles visages de notre rencontre

  •  Timide :
    « je peux prendre une photo s’il vous plait »
  • Entier :
    « Expliquez moi tout, je veux comprendre ce que vous faîte !

IMG_0415

  •  Méditatif .    « …. »
  • Lubrique.
    « Alors tu la met sur le panneau comme ca et puis tu la #beep# et après #beep#  comme ca »
  • Compatissant.
    « mais c’est trop loin ! »

italie2

  • Incrédule
    Mais vous venez vraiement de France , avec CE vélo ? mais en pédalant ?

IMG_0121

  • Lycanophone :
    Le kazakhstan, AAAAouuuuuhhhh !
  •  Fan:
    C’en est un, c en est un ! il va au Kazakhstan j en suis sur !

IMG_0316

  • Connaisseur:
    « mais c ‘est un rolhoff en boite de vitesse, incroyable ! »

IMG_0432

  • Vénal
    « combien ca coute ? et vous gagnez quoi a la fin ? »
  • Joueur
    « go, go with full power ! « 

IMG_0485

  • Affuté:
    « mais  alors pourquoi le Kazakhstan? »

IMG_0387

  • Technophile
    « le moteur est directement lié aux modules solaires ? »
  • Web 2.0 ready
    et voila je vous tag sur Facebook

IMG_0519

Alors ca vaut la peine ?

oui , mille fois oui.

 Le vélo captive et emerveille, et puis la démesure et l’ampleur du Suntrip fait son chemin dans les esprits Plus grand qu’un voyage en solitaire, la folie de l’aventure touche, emeut, fait reflechir

un homme jovial m apostrophe :
« le solaire c’est l’avenir !
peut être mais c’est aujourd’hui que je vais au Kazakhstan »

un deuxième soleil s’allume sur son visage. Ici et maintenant, le solaire rend possible les reves!

Car il reste du chemin a parcourir

Pour chacune de ces rencontres, c est des kilometres d asphaltes parcorus.
Conquis, arrachés à bout de nerf à un flot incessant de voitures et de camions.
Dans un monde sans pétrole accessible, il faudra se reinventer. Nous montrons que ce n’est pas une fatalité. Que c est une source de joie et d’amitié possible entre les peuples.

Alors je pense à la France, et à la monstruosité des gaz de schistes qui se prépare petit à petit. Du terrain conquis dans l opinion public, de la fracturation hydraulique bio au jus d abricot et de chocolat qu’on ose nous présenter comme une solution d’avenir. Tout ca pour maintenir quelques années, quelques mois tout au plus, l’illusion que l’automobile est le propre de l’Homme.

Nous sommes 32 zigotos sur nos drôles d’engins, nous n’avons pas d’autres prétentions que de donner le meilleur de nous même. Mais à chaque sourire, à chaque main tendue, à chaque automobiliste qui ralentit, j ‘ai l impression que nous faisons notre part, pour construire un monde moins crade.

 

 

 

 

 

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email