Les Portes de Fer – Roumanie

Après les plaines ennuyeuses de Croatie et Serbie, un paysage montagnard plongeant dans le Danube. Poétique, épique !

Deux options étaient envisagées : par le sud, côté serbe, ou par le nord, côté roumain.
Elvira et Christian ayant déjà pédalé côté serbe, nous avons décider d’explorer la rive roumaine. L’idée d’entendre une langue que je connais, et l’opportunité de la pratiquer ne me déplaisait pas, bien au contraire !

1048113_624034680941874_1328116714_o
1052369_624034650941877_88836937_o

Samedi 6 juillet, juste après la frontière, un col, un bel orage, un tour de pédalo et une douche intégrale dans la descente.
Restait plus qu’à mouiller l’intérieur des pilotes avec une bonne bière, l’occasion de rencontrer Ilia et son pote.

1063700_624034770941865_1444163947_o
DCIM100GOPRO

Aucun problème pour se loger, il y a une dizaine de pensions et hôtels  sur les 100km entre Moldova Noua et Orsova… sauf qu’ils n’ont jamais de chambre pour 3.

Dimanche 7, belle balade, on en prend plein les yeux !
GOPR0851
GOPR0859
IMG_20130710_080643
1053487_624629934215682_1234652185_o
1040273_624630094215666_1426247550_o

Soudain la route billard devient champ de mine. Plus question d’observer le paysage, il faut piloter, zigzaguer entre les trous !
241804_624632890882053_2034726652_o
Avant Orsova, on peut admirer un monastère et surtout la tête d’un roi Dace sculptée dans une falaise de 40m de haut !

1053478_624634250881917_1393148420_o
1040705_624639057548103_1368068263_o

On rince les boyaux avec une bière, puis on se prend une rincée dans le dernier col. Nuit dans une pension d’Orsova

Lundi 8, la pluie d’hier a été fatale à l’ordinateur de bord de Christian. Le tandem possède une seconde motorisation qui fonctionne. Je préconise le sèchage.
On est désormais sur la grande route à la sortie des Portes de Fer. Deux statues et un monastère sont autant d’occasion de s’éloigner du trafic intense.

DCIM100GOPRO

Au premier barrage, nos routes se séparent. Elvira et Christian continuent en Roumanie, je retourne en SerbiSerbie dans l’espoir de voir autre chose. J’ai été servi : routes défoncés, accueil froid dans un hôtel de Negotin à la publicité mensongère (la piscine n’était pas inclus dans les 20€ affichés…), et le meilleur pour la fin : accueil chaleureux dans la ferme de Viktor, soirée musicale avec ses potes et son père Slobodan.

J'aime, je partage ! *** If you like it, share it!
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK