Les retrouvailles avec François

Avec Arno,  nous étions en train de tenter les 300km pour arriver à Bari avant 21h, afin de retrouver François et de prendre le bateau avec lui.
Les circonstances ont fait que nous l’avons rejoint dans la riante cité de Cerignola, qui n’a rien à envier au Luanda,  Douala et Brazzaville d’il y a 20 ans.
Un coin  bien pourri,  bien éloigné de Turin ou Milan.

image

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email