L’orientation durant le suntrip: c’est très simple

Tous les participants au Suntrip 2015 sont mieux dotés en cartographie que la majorité des bibliothèques universitaires:
– Cartes papier,  de Italie à la Turquie,
– GPS ou smartphones saturés de cartes numériques suffisamment détaillées pour distinguer chaque maison sur une surface égale au tiers de l’Europe.

En fait,  tout cela est totalement inutile.
Il n’est même pas nécessaire de savoir où on doit aller.
En effet, il suffit de savoir déterminer la direction de provenance du vent: herbes, drapeaux des stations service, bruit dans les oreilles.
Ceci fait, il faut se contenter de toujours aller face au vent.
Vous verrez, vous serez toujours sur la bonne route, et vous reviendrez à Milan.
Le plus incroyable c’est que cette astuce est valable pour la vingtaine de participants qui sont d’abord partis via l’Italie du Sud, mais aussi pour Élise et Denis qui tournent dans l’autre sens.

En résumé, le vent de face, c’est notre quotidien,  mais ça énerve un peu parfois, surtout quand on se dit qu’en prenant cette route perpendiculaire aux autres,  il devrait venir de coté. Et bien non, il reste de face, toujours, toujours…

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email