Manque de Pô

Jacques a été rattrapé par son mal au dos chronique qui pourtant s’était fait oublier depuis un grand moment. Il a été contraint à l’abandon et s’est rapatrié en Béarn.  Jean Marc a décidé de continuer seul: il en a les moyens, et tout le monde peut continuer à suivre sa progression sur le site « suntrip », en lui souhaitant d’aller au bout pour SOS Enfants Sans Frontières.   En cas de nécessité, il a maintenant la place pour prendre des vélostoppeurs: vu le succès de l’espadon, les candidats ne manqueront sûrement pas. 

sos 1 Notre site officiel, pour prendre part à notre course humanitaire
J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email