Margherita de Savoia- Bari

12 juin – Margherita de Savoia- Bari – 105 km – Soleil

Nous longeons la côte en direction de Bari. La traversée des villes du sud de l’Italie aux heures de pointes est infernale: il faut gérer des routes et rues défoncées, une absence de signalisation, une anarchie totale, piétons et cyclistes qui veulent se faire écraser, voitures et camions qui veulent nous écraser, le tout sous un soleil brûlant.

A Bari nous cherchons le port quand nous croisons François Mendez, le ressuscité. En moins de 48 h son vélo a été réparé et le voilà reparti, malgré des hématomes importants sur tout un côté. Son histoire est incroyable et flippante. Une voiture lui a volontairement foncé dessus. Le conducteur, un colosse, sort de la voiture et hurle qu’il lui a abîmé l’aile de sa voiture toute cabossée, lui dérobe son téléphone et le menace jusqu’à ce qu’il lui donne son portefeuille. Le conducteur laisse François blessé, choqué et dépouillé, et se fait la malle. Des complices arrivent juste après, prétextant l’aider pour le dépouiller un peu plus. Il s’en sort en disant qu’il a appelé la police et qu’elle arrive. Il s’agit d’équipes entrainées à ce genre de méfaits bien connus dans la région.

Nous retrouvons aussi Paul Bermejo, Adalberto Cravero, Dirk et Yan, Antonio. Nous prendrons le ferry au même moment mais il y a deux compagnies et Paul est dans l’autre bateau.

photo13 photo14 photo15

13 juin – Dürres – Librazhd – 119 km – Soleil – 35 °

Nous posons les pieds en Albanie après une excellente nuit à bord du ferry. Nous sommes heureux de quitter les routes difficiles et l’ambiance assez malsaine du sud de l’Italie. Nous rencontrons notre première mosquée qui contribue au dépaysement. Ici pourtant les signes religieux ne sont pas visibles.

photo16 photo17 photo18

L’Albanie est pauvre : nos sommes accueillis dès la descente du bateau par des enfants faisant la mendicité.

L’Albanie est laborieuse : dans les champs on s’active, on moissonne à l’ancienne, on travaille à la main. Les étalages de superbes fruits et légumes bordent les routes .

photo19

L’Albanie est contrastée : excellentes routes à 4 voies ou route secondaire qui se termine par un chemin empierré impraticable, Rolls Royce ou Mercedes et charrettes tractées par des ânes.

photo20 photo21 photo22 photo23

L’Albanie est en travaux : chantiers un peu partout, routes en travaux, maisons non terminées.

photo24

L’Albanie est patriote : à Elbasan, drapeaux et chaude ambiance pour le match de foot France – Albanie de la coupe d’Europe.

photo25 photo26

L’Albanie est montagneuse : nous retrouvons avec plaisir des paysages montagneux et verts, des vallées larges et de très bonnes routes qui les parcourent. Il continue néanmoins à faire très chaud dans ces paysages de montagne.

photo29 photo30

Demain nous attaquerons un dénivelé important et passerons peut-être en Grèce ou en Macédoine.

Et n’oubliez pas notre fil rouge:

« Ensemble, prenons le cancer de vitesse ». Donnons pour Curie : http://macollecte.curie.fr/projects/the-sun-trip-2015-aventure-a-velo-solaire

Et si vous aimez nos articles n’oubliez pas de voter en cliquant sur le rond vert tout en bas !

flèche

J'aime, je partage ! *** If you like it, share it!
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK