Parcours : France – Italie

Pour aller au Kazakhstan, franchement c’est pas difficile, tu prends ta boussole, tu regardes où est l’Est et tu files dans cette direction. Si par malheur, on t’a volé ta boussole, ou alors que tu l’as troquée contre des antibiotiques auprès d’un marchand ambulant pakistanais, tu peux toujours te réveiller tôt le matin, et tu n’as plus qu’à rouler en direction du soleil.

Bon, en vrai, vous vous en doutez, ce n’est pas tout à fait ça. En voyageurs audacieux, mais toujours avisés, nous préparons au mieux notre trajet pour éviter :

1. Les montagnes. Les montagnes, ça vous gagne, c’est le mal. C’est à peu près aussi diabolique que le col de Caradhras dans la Communauté de l’anneau. Bref, c’est joli, mais si on peut les éviter, c’est mieux.

2. Les kilomètres superflus. Alors oui, moi aussi, j’aurais voulu aller me baigner dans les eaux turquoises en Croatie et visiter Prague, MAIS, ce n’est pas sur la route. Alors, si on peut s’épargner quelques coups de pédales, c’est aussi bien.

3. Les endroits craignos. Bah oui, la Tchétchénie, ça me dit pas trop. Et puis les kalachnikovs, c’est lourd (et rappelez-vous que, quand on voyage, le poids, c’est l’ennemi n°2, juste après les maladies tropicales).

Donc, pour en venir au sujet de mon article, c’est toujours plus facile de trouver son chemin si on le connaît à l’avance (et oui, je suis membre du club des enfonçeurs de portes ouvertes). Je vais donc vous faire une petite série d’articles dans lesquelles je vous expliquerai le trajet que l’on entend suivre, les endroits que l’on veut voir, les difficultés auxquelles on s’attend à faire face en matière de climat, de dénivelé et de qualité de bitume, en résumé, COMMENT on va jusqu’au Kazakhstan.

Aujourd’hui, je vous parle de nos deux premières étapes, celles que l’on fait en commun avec nos amis les autres suntrippeurs et suntrippeuses.

Le départ a lieu en Savoie, et plus précisément à Savoie Technolac qui est un technopôle dédié aux énergies renouvelables, avec en particuler une guest-star, l’INES, Institut National de l’Energie Solaire, le plus grand centre européen de recherche sur l’énergie solaire.  Le départ a lieu dans le cadre d’un événement appelé « La Course Solaire » que certains d’entre vous connaissent sûrement déjà puisque j’ai travaillé sur la dernière édition.

Donc, c’est ici que l’histoire commence. Après des bisous mouillés et des embrassades éplorés, nous vous quitterons sur nos splendides montures de métal, de plastique et de silice, en direction de notre première étape, Albertville.

JOUR 1 : LE BOURGET DU LAC – ALBERTVILLE (90 kms)

Départ - Etape 1

 

Savoie Technolac – Albertville, c’est environ 90 kilomètres, au travers du massif des Bauges. Le départ est prévu à 11h, à la date  du 15 juin 2013, je vous le rappelle.

On devrait être joyeusement accueillis à notre arrivée dans la ville d’Albert où nous nous octroierons un petit sommeil luxueux dans un hôtel, le dernier avant longtemps !

 

Etape 2 - Albertville - La Thuile

JOUR 2 : ALBERTVILLE – LA THUILE (IT) (100 kms)

Pour le jour 2, on s’envole vers d’autres horizons, droit vers l’Italie. Et avant d’atteindre la frontière, c’est une petite promenade de 90 kilomètres alpins qui nous attend.

Et comme on est pas des mauviettes, c’est que de la montée ! On passe par le dit col du Petit Saint Bernard, et ça ressemble à ça :

Profil Col du Petit Saint Bernard C’est pas très dur, mais c’est assez long avec quelques passages plus délicats.

Une fois qu’on sera tout là-haut, on se fera la joie d’un pique-nique en altitude, avant de s’offrir une descente de 600 m de dénivelé pour aller dormir à La Thuile si tout se passe bien (bref, si on a pas de tuile… ^^).

 

Voilà donc pour ce premier article qui vous dit comment on quitte la France. Le prochain vous expliquera le détail de notre passage en Italie qui se résume en gros à : A L’EST TOUTE !

 

Emilie

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email