Première casse – Mercredi 26 et Jeudi 27 juin

Mercredi, à 6 heures du matin, on a un beau temps mais à 7h, un brouillard ! Le soleil montre son nez vers 9h30!

001 002

Un champ de houblon couvert de filets dans le brouillard et un pont de bois

003

Calvaire

La route est belle, il y a du soleil : la frontière Croate est passée sans encombre vers midi.

004

C’était trop beau ! Une côte, des travaux, un feu rouge, un arrêt mal négocié, un léger recul = chaîne cassée!(la faiblesse de l’Espadon est de ne pouvoir reculer sans casser sa chaîne, par contre il a la régen et le frein moteur).
Après vérification, le dérailleur aussi y a laissé sa santé……………

Je ramasse tout, demi tour et descente de la colline en roue libre. Première maison, premier arrêt, je tombe sur Yvan (80 ans biens portés). Une chance, il a passé 15 ans aux States et parle l’anglais comme vous et moi.
Dix minutes après, je suis attablé devant une assiette de soupe typique croate (viande, cornichons, vin croate, pousse café). Yvan et sa femme Roseta habitent une jolie maison, avec un joli petit potager. Après le repas, constat des avaries avec Yvan qui était responsable de l’entretien d’un lycée aux Etats Unis (son atelier est archi équipé).
On me loge d’office dans une chambre du rez de chaussée et l’après midi, Yvan me conduit en ville pour chercher les pièces nécessaires. Retour à la maison, réparations, tout est OK !
La soirée se passe en grandes conversations avec Yvan qui n’a pas parlé anglais depuis son retour des Etats Unis, il y a 9 ans.

Jeudi, départ vers 7h, après des adieux à Yvan et Roseta, une légère montée pour sortir de la maison, 20 mètres, un grand CRAC…………….! Ce coup-ci, c’est du sérieux ! Une roue libre de la boite à vitesse a explosée (j’en ai une de rechange) et il faudra la matinée avec l’aide d’Yvan et de son atelier pour tout remettre en état.

006
Je passe l’après midi à tout revérifier. Yvan et Roseta m’offrent généreusement le gite et le couvert pour un jour de plus! Yvan a repoussé vigoureusement mon offre de dédommagement. Pour lui: accepter mon offre, n’irait pas avec sa notion de l’aide!

J’espère que tout ira bien demain, il est grand temps de reprendre la route.    

sos 1 Notre site officiel, pour prendre part à notre course humanitaire
J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email