Le Sun Trip Tour 2017 expliqué par Florian Bailly

Questions/réponses avec Florian Bailly, voyageur à vélo solaire (France-Japon en 2010), créateur du Sun Trip et dirigeant de la Sun Trip Company.


photo-article-itw-fbLe Sun Trip Tour remplace t-il le Sun Trip ?

Clairement non. Le concept originel du Sun Trip reviendra dans les années à venir, peut être même avec un projet encore plus fou !

Avec le “Sun Trip Tour” l’idée est de lancer un nouveau concept, plus simple à organiser, moins extrême et plus court afin d’avoir un événement qui puisse toucher un public plus large.

A terme nous pourrions imaginer un Sun Trip Tour organisé chaque année et un “The Sun Trip” originel organisé tous les 3 ou 4 ans (sur un parcours long et international).

Quelles sont les autres grandes différences entre le ST Tour et le Sun Trip originel ?

La grande différence c’est que nous serons dans une dynamique beaucoup plus collective, avec un esprit “caravane” qui se déplace de villes en villes, à l’image du prologue 2015 entre Chambéry et Milan. Nous aurons ainsi plusieurs villes étapes où tous les participants se regrouperont et seront pris en charge, avec des bivouacs, une nuit en refuge, en gîte ou encore hôtel. Ces étapes collectives sont prévues tous les deux jours environ mais entre chaque point on garde l’esprit de total liberté, que se soit pour les choix de route, l’allure ou les nuitées. Le Sun Trip Tour n’est pas un voyage organisé, loin de là !

Les temps collectifs seront à la fois l’occasion pour les participants de vivre de grands moments de partage, dans un esprit d’équipe, mais aussi pour le Sun Trip l’occasion de se faire connaître et d’être source d’animations pour les villes étapes. L’objectif est clairement d’être une caravane à la fois porteuse de joie et d’avenir.

Parmi les autres grandes différences on peut aussi noter c’est qu’il n’y aura aucune notion de course sur le ST Tour 2017. Au delà de la convivialité et de la découverte d’un territoire, divers challenges permettront de valoriser la gestion de l’autonomie solaire et d’explorer le potentiel de l’assistance électrique. Les inscriptions se feront par ailleurs sans logique de sélection, dans le sens où les premiers inscrits seront sélectionnés, dans une limite de 50 vélos maximum. Le règlement technique sera lui très allégé, l’idée est de laisser le plus de liberté possible et d’avoir des vélos solaires différents au départ.

Pourquoi avoir choisi la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 2017 ?

Tout d’abord car cette région offre des espaces naturels absolument fantastiques. De l’Auvergne jusqu’aux grands cols Alpins en passant par l’Ardèche, le Vercors, la Chartreuse ou encore les Monts du Jura, nous proposons aux participants un véritable concentré de beauté. Nous travaillons actuellement à la finalisation du parcours, pour une présentation en détails d’ici fin octobre.

Nous sommes par ailleurs actuellement en discussion avec Région Auvergne-Rhône-Alpes, car les nouvelles frontières de cette collectivité nous offre l’opportunité d’imaginer un événement qui s’inscrive dans une stratégie territoriale, en forme de trait d’union entre les deux anciennes régions, de Clermont Ferrand à Lyon. Il y a sur ce territoire assez de richesses et de paysages pour imaginer un Sun Trip Tour qui y soit organisé de façon annuelle, avec un parcours variant d’une année à l’autre. Nous sommes persuadé que le Sun Trip Tour peut devenir pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes ce que le raid La Grande Odyssée est pour le territoire de Savoie Mont Blanc, en attirant des voyageurs de toute l’Europe sur nos routes.

Au delà d’Auvergne-Rhône-Alpes, le concept du ST Tour pourrait se décliner partout ailleurs sur la planète dans les années à venir. Nous avions d’ailleurs initié le concept avec un projet d’événement organisé au Maroc. Tout est possible.

À qui s’adresse le ST Tour 2017 en terme de difficulté ?

L’objectif est toujours de démontrer que le solaire permet de vivre des grandes émotions et permet au plus grand nombre de goûter au bonheur de voyage à vélo. Après, on est évidemment sur une aventure beaucoup plus accessible à comparer des deux Sun Trip 2013 et 2015. Il n’est pas question ici de rouler plus de 300 km par jour.

Sur le ST Tour 2017 la plus longue étape à parcourir ne dépassera pas 150 km, et globalement nous travaillons sur un parcours proposant une moyenne journalière autour des 110 km. Des objectifs qui sont atteignables par toute personnes pratiquant régulièrement une activité sportive, c’est là l’avantage de l’assistance électro-solaire.

Le parcours visitera plusieurs zones de montagnes, de moyenne et haute altitude. Trois grands cols à plus de 2000 m seront au programme, mais sinon globalement le parcours a été pensé pour que les participants gardent la liberté d’éviter certains massifs montagneux, pour se faciliter la tâche sur telle ou telle étape. Chacun gardera une marge de liberté pour ce qui est de sa route.

Retrouvera t-on des anciens Suntrippers sur ce rendez-vous 2017 ?

Oui, certains seront sur la route comme participants, éventuellement avec une mission d’encadrement, d’autres viendront parler de leur expérience sur les temps de conférence. Ca sera pour eux l’occasion de se retrouver, de retrouver les sensations du voyage solaire.

D’autres “anciens” seront par ailleurs impliqués dans l’organisation de certains aspects, ceci au travers de l’association du Sun Trip, une association qui est en pleine évolution pour mieux faire vivre le lien qui unis les Suntrippers et pour aller sensibiliser un public toujours plus large. Association qui veut d’ailleurs s’ouvrir à tous, amis du Sun Trip et de l’éco-mobilité qui soutiennent notre action.

Comment faire pour participer pour quelqu’un ne possédant pas de vélo solaire ?

A 10 mois du départ il reste du temps pour trouver une solution. Un peu partout en France, et en Europe, on désormais trouver des artisans du vélo électrique et du solaire qui peuvent créer un vélo solaire.

A noter aussi que le Sun Trip Tour 2017 sera l’occasion de prix spéciaux sur la remorque solaire www.lasuntravel.com, avec des offres de location et de vente. Cette remorque, labélisée par le Sun Trip, à l’avantage d’être adaptable sur un grand nombre de modèle de vélo électrique vendu dans le commerce. Cette remorque peut aussi recevoir un moteur dans sa roue, ce qui permet ainsi de transformer un vélo classique directement en vélo solaire.

Enfin nous réfléchissons sur l’idée de mettre en place une bourse aux vélos solaires en ligne, qui permettrait notamment aux anciens Suntrippers de proposer leur engin à la vente ou en location.

Comment et jusqu’à quand peut-on s’inscrire ?

Nous venons d’ouvrir la phase de pré-inscription, une phase qui durera jusqu’à fin octobre, avec pour seule obligation le fait de devoir remplir le formulaire accessible sur le site www.thesuntrip.com. Pour des raisons logistique nous limiterons les inscriptions de cette première édition du ST Tour à 50 vélos solaires. C’est donc une sécurité de réserver sa place. En moins de trois jours nous comptons déjà 13 personnes inscrites, dont deux familles !

La phase finale d’inscription débutera en novembre, avec un principe de validation par le règlement des droits d’entrée, et durera jusqu’à que soient épuisées les places ouvertes.

Quoiqu’il en soit l’aventure ne fait que commencer !