Caprice de la technique au dernier moment

Caprice de la technique au dernier moment

Pédalier Schlumpf Mountain Drive 65 dentsPetit coup dur 10 jours avant le départ du Puy… mais je préfère l’avoir eu maintenant plutôt qu’une fois l’aventure commencée !

Après une remise à neuf de ma transmission, mon pédalier Schlumpf,* que j’adore par dessus tout, à buggé. Je ne peux rouler qu’en moulinant, impossible d’utiliser ma grande « galette » de 65 dents !

Le diagnostic a été posé par Cyclociel : une vis a sauté, un bouton est cassé, bref… le système est déglingué.

Bien triste nouvelle, moi qui me réjouis chaque jour depuis des années de pouvoir changer de plateau à l’arrêt, de pouvoir « enrouler » avec un grand plateau de 65, et mouliner avec un plateau virtuel de 26, une mécanique simple (petit dérailleur arrière)… je dois envisager la solution d’urgence pour cet été : revenir à un triple-plateau on-ne-peut-plus-classique, et réapprendre la gestion des vitesses, des combinaisons plateau/pignons.

La pièce part en garantie et je retrouverai mon pédalier adoré au retour du Sun Trip.

* Le Schlumpf « Mountain Drive » est un pédalier à vitesses intégrées. À l’aide de 2 boutons actionnés avec les talons, on peut diviser la vitesses de rotation du plateau par 2,5, ou utiliser le plateau à vitesse normale.

L’atelier partagé, suite

Comme vous avez pu le lire, lors du gros week-end montage panneau et fabrications des boîtes à batteries, nous n’avons eu le temps que de travailler sur mon trike.

Samedi 6 avril, dans le cadre de la semaine du Développement Durable, Marc et moi-même étions conviés par l’association Héliose, à Roanne pour présenter nos vélos solaires.

Les branchements de Marc n’étaient pas encore faits. Rendez-vous la veille au soir chez mes parents, près de la gare.

Et tard dans la nuit, nous voilà à câbler, étamer, sertir et mettre en série 2 panneaux solaires. Au passage, admiration du montage des panneaux sur la remorque Bob : très joli travail Marc !

Marc a joliment posé ses panneaux sur sa remorque Bob
Marc a joliment posé ses panneaux sur sa remorque

 

À deux sur un même câble
À deux sur un même câble

Marc, en plus d’être ébéniste, a une formation d’électricien et tous les outils pour faire du travail de pro : la pince à dénuder au millimètre près, le fer instantané pour étamer en moins de temps qu’il ne faut pour le dire et obtenir une section de 2,5 mm²… là où je mets bien 15 minutes pour un résultat hasardeux, lui c’est propre, rapide, efficace ! Il lui manquait juste les outils et connecteurs powerpole, les cosses.

Le lendemain, nous voilà donc à Roanne avec l’équipe d’Héliose, le vélo de Marc… et les câbles tous neufs qui se baladent au fond de la remorque. Vu le climat tout déréglé (gris et froid digne d’un mois de novembre), et les prospectus posés sur le panneau, pas sûr que le branchement aurait apporté beaucoup d’électrons aux batteries.

Fête du climat (bien déréglé) à Roanne
Fête du climat (bien déréglé) à Roanne

Maintenant qu’on a le coup de main, y’a plus qu’à enchaîner. Un autre week-end chez Marc, et en une matinée, on a câblé :

  • La remorque de Guylaine, bâtie à l’identique de celle de Marc (re-beau boulot !)
  • Mes petits panneaux pour recharge à l’arrêt
130W + 2x50W au soleil du matin
130W + 2x50W au soleil du matin

Tellement occupés par nos panneaux qu’on en a oublié de déguster du St-Jo !

La suite ? Elle est à réaliser : solidification et allègement de ma remorque avec quelques amis bricoleurs, et je vais sûrement demander un gros coup de main à Marc pour la mécanique vélo pur, j’ai toute ma transmission à changer, mais chuuuuut ! il n’est pas en courant qu’il va falloir mettre les mains dans le cambouis 🙂