ça y est c’est parti…

 

Bonjour a tous

«  Mes Ailes pour les Steppes «  se transforme donc  en  » Mes Ailes pour les Routes  » avec ce fantastique nouveau parcours. Il sera chargé de pleins de nouvelles rencontres et d’anciennes puisque je repasserai par la Serbie à Belgrade et Lagarak et par la Croatie à Zagreb sur mon retour.

Je suis donc Tom, avec son handbike (vélo à bras).

tom-usana-web

Voici une petite vidéo pour vous montrer ce que pourra être le challenge sur 7200 kms.

Mon parcours passera par l’ Italie, Albanie, Grèce, Turquie, Bulgarie, Serbie, Croatie, Slovenie, Italie et retour par le Col du Petit Saint Bernard pour arriver à Moutiers ou une réception sera donné.

Le Handike a été encore améliorer et maintenant prêt à partir, le pilote aussi.

A très vite pour de nouvelles aventures…

à la fin des posts

LIKEZ EN BAS A GAUCHE SUR LE ROND VERT

Team-USANA

UPSA_logotype_Quadri

23549_374361663914_2980818_n
11198664_10204438214697144_610773927_n

 

téléchargementtéléchargement (1)

 

 

 

Le prochain post je vous expliquerai qui sont tous mes partenaires pour cette aventure , il sont tous inscris sur ma remorque  » extrawheel » ( une roue).

PREMIER SUNTRIP ET HANDICAP

 

 

Le Suntrip a permis de mettre en valeur les performances de sportifs valides.

Quelle est la place du handicap dans tout ça?!.

Certains pourraient penser qu’il n’ a pas sa place ou même veulent l’ignorer.

Sans obligation systématique et récurrente de communiquer sur l’entraide et la solidarité.

Le quotidien d’une personne en situation de handicap est déjà bien assez compliqué en restant chez soi , alors partir en vélo solaire… Il est bien compréhensible que chacun s’interroge. 

Cependant , les résultats parlent d’eux mêmes:

–  Cédric Vinatier (bras non valide)  en route pour Astana  et de réussir son SUNTRIP après d’énormes efforts .

Juste imaginer que lorsqu’il change un pneu il le fait avec un bras , avec toute l’ingéniosité qu’il faut déployer ! .

Essayez donc?…

Dragon bike
Dragon bike

–  Sylvain Machefert (Malvoyant et plus) qui après bien des déboires et des péripéties s’est retrouvé seul face a la route et a du s’adapter sublimement et a fait le choix courageux de repartir en direction de la France en visitant certains pays comme la Turquie, la Gréce, la Crête…

Essayez donc aussi avec des lunettes ne laissant qu’un minuscule trou pour voir…

P1080185P1080251

 

 

–  Moi même jusqu’en Ukraine aux portes d’Odessa en handbike, près de 3000 kms. Après de multiples péripéties d’accompagnements, aux terribles efforts d’adaptations physiques après de nombreux « transferts sauvages », d’adaptations psychiques et morales a tous.

Essayez donc mon handbike simplement dans le col du Petit Sant Bernard après 100 kms… 

durdur
comment faire pour descendre = mal de dos pour Guillaume Buezelin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C

comment faire pour ne pas tomber
comment faire pour ne pas tomber

 

Compliqué de faire la route seul , même si l’envie et la force est là,tellement l’engagement et les distances sont importants.

Même certains valides l’on éviter , alors pensez vous nous….

Quel niveau de contraintes répétitives un valide peut-il accepter, supporter en faisant la route avec une personne handicapé au détriment de sa propre aventure.

Si tel est le cas il y a bien un prix a payer!. lequel? Celui de l’autonomie de chacun?.

Ce premier SUNTRIP aura été un bon premier coup d’essai. 

a bientôt pour un prochain SUNTRIP.

A bientôt pour de nouvelles aventure
A bientôt pour de nouvelles aventure

 

Thomas Papay : l’émotion d’un défi hors norme

C’est le tout premier aventurier pionnier du Sun Trip que nous souhaitons vous présenter. Le savoyard Thomas Papay, athlète paraplégique, est déjà en train d’étudier les solutions pour motoriser le handbike qu’il utilise pour réaliser ses exploits. Après avoir effectué une traversée Chili-Argentine (hiver 2012), Tom se lance donc dans un défi hors norme, totalement inédit : participer à la première édition du Sun Trip, comme n’importe quel autre participant. 

Premier moment d’émotion ce jour dans les ateliers de Ludotechnologie (partenaire du club des spécialistes), où Tom réfléchissait à l’adaptation de son engin, sur lequel il peut évoluer en situation d’autonomie ! Impressionnant. Bravo et merci. 

Retrouver toutes les aventures de Thomas Papay : handi-glissendurance.com