Mpf-Drive, le coeur du Dragon

 Mon vélo solaire sera assisté par le moteur pédalier MPF Drive 5.0.  Le société autrichienne a acceptée de fournir le moteur et les batteries, ainsi que l’assistance nécessaire pour le solariser. Un grand élan de confiance dans mon aventure qui donnera corps à mon aventure technologique.

Mpf-Drive, un moteur coup de coeur

Le moteur MPF est une assistance de 250Watts nominaux. Il peut monter à 500Watts en pic et développer un couple de 4oNm …. 40Nm ? Nm pour Newton-metres, et 40, et bien  imaginez que vous tenez un baton de 1 m de long avec un poids de 4kg au bout … Voila ce que le MPF drive peut fournir. Et croyez moi ca fait du bien dans les démarrages en côtes .

battery juiceIl pese 4,8 kg et chaque batteries 2,3 kg . J’en embarquerai 3 : 2*9Ah et 1*12Ah.  Près de 1kWh d’énergie. De quoi tenir théoriquement plus de 150 kms.

 

Une intégration élégante : 

Before

Pour s’équiper d’un moteur pédalier, il faut un cadre adapté.  Mon vélo a été intégralement concu autour des fixations du MPF Drive.

Le berceau d’acier qui l’entoure offre une rigidité à toute épreuve. Et en plus il est magnifique .

 

Un moteur pédalier, mais pourquoi ?

Mon idée de départ ? Tester une configuration rarissime, une assistance électrique au
pédalier sur un vélo couche : pas de casse de rayons intempestive, des roues facilement démontables, une assistance à capteur de couple basée sur la puissance fournie par le
cycliste pour plus d’autonomie, pas de frein moteur a haute vitesse et enfin , une motorisation différente de la majorité des autres participants 🙂

 

MPF Drive a aussi développé ses propres vélos électriques

 

 

Un dragon est né

ledragon3C’est un cri du cœur, une évidence, les cycles Salamandre ont vu naître un dragon. Ma future monture toute en courbes et lignes fluides a un look harmonieux et ravageur.
Le berceau du moteur pédalier s’enroule solidement autour de la mécanique, le train arrière élancé supportant les modules solaires…

Tant d’heures de réflexion, de partages d’idées et le voila devant nous, né du feu et de l’acier.

Un grand merci à Yann pour son travail acharné, de jour et de nuit.

Prochaine étape, la direction sous le siège avec sa tringlerie de renvoi et les platines de support du moyeu Rolhoff.  Premiers tours de roues d’ici quelques jours !

Plus de photos : un-seul-soleil.fr