UNE ÉTAPE ALBANAISE A RISQUE

Après avoir rallié la terre ferme au port de Dures, nous avons opté pour la voie du nord en passant au travers d’une chaîne montagneuse située au nord de Tirana.
Si le paysage est fantastique, la route s’avère très difficile avec des montées à fort pourcentage et des descentes de chemins de pierre.
Inutile de dire que les hommes et les machines sont mises à rude épreuve lors de la première journée de voyage en Albanie.

imageLa seconde sera tout aussi difficile avec son lot de montées, ses rassemblements en plein milieu des villages durant la période électorale et quelques problèmes mécaniques classiques.
Antoine ayant un Genasun hors service, sa charge n’est plus efficace et il doit recharger plus souvent.
Henri a eu a faire face à un début d’incendie sur une cellule et voit également sa production électrique diminuer fortement.
Laurent a mis le pied dans un bassin de plâtre…. bref, la croisière s’amuse !
Nous repartons en modifiant notre itinéraire afin d’éviter de nouvelles difficultés qui pourraient nous handicaper si l’équipe Go4EcoMobility veut maintenir le contact avec le groupe de tête.

Notre communication est un peu perturbée par le manque de réseau wifi efficace et… de temps !
Nous profiterons d’une pause lorsque les choses seront devenues normales pour diffuser films et photos qui devraient vous permettre de mieux vivre cette épopée de l’intérieur.

J'aime, je partage ! *** If you like it, share it!
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK