Vers le sud de l’Italie

10 juin – Martinsicuro – Termoli. 170 km.

Nous démarrons toujours sous le soleil vers 8h en longeant le littoral. Piétons, vélos, voitures, l’activité de bord de plage nous oblige à un maximum de vigilance et nous roulons lentement. Jusque là nous n’avons pas eu à nous plaindre des conducteurs italiens qui se comportent plutôt bien.  À 10h , un petit coup de fatigue, et nous nous arrêtons pour une pause café et petite sieste à l’ombre d’un parasol, sur la plage.

La palme du mauvais goût pour la commune de Silvi :

2015-06-10 martinsicuro - Termoli 001

Yannick est le passager du siège devant moi :

2015-06-10 martinsicuro - Termoli 002

Belle piste cyclable :

2015-06-10 martinsicuro - Termoli 010 2015-06-10 martinsicuro - Termoli 014

A Ortona nous faisons demi-tour sur la SS16 qui traverse plusieurs tunnels que rien n’annonçait. Au GPS nous trouvons un autre itinéraire. En rejoignant la SS16, nous rencontrons l’équipe Go4Ecomobility. Nous nous arrêtons un peu plus loin pour peaufiner notre Sun Trip gastronomique dans une cantine qui sert de fabuleux plats de poissons de toutes sortes pour 5 euros. Pour une fois, nous ne craquons pas pour une glace italienne au dessert. Qui parie que je ne perdrai pas un kilo sur ces 7000 km ?

En repartant nous rejoignons Dirk et Jan qui nous ont doublés pendant notre pause repas. Ils nous expliquent qu’ils font à peu près autant de kilomètres quotidiens que nous mais en pédalant beaucoup plus de temps. Ils ont moins de panneaux et sont plus obligés d’économiser l’énergie que nous. Nous repassons devant.

2015-06-10 martinsicuro - Termoli 026 2015-06-10 martinsicuro - Termoli 027

La côte à partir d’Ortona devient plus vallonnée, plus sauvage et moins bétonnée. La route est plus large, plus changeante, avec un peu de dénivelé, et la circulation moins dense. Cela nous change de la conduite urbaine technique et éprouvante et nous nous régalons! Les odeurs changent aussi. Depuis Turin ce sont surtout les grandes allées de tilleuls en fleurs qui embaumaient l’atmosphère. Avec le soleil, leur parfum a une puissance exceptionnelle qui se rapproche de celle du jasmin. Maintenant ici les stations balnéaires sont beaucoup moins animées que plus au nord. La saison n’est pas encore entamée. Nous nous posons dans un camping vide à Termoli.

2015-06-10 martinsicuro - Termoli 033

Cabane de pêcheurs :

Des2015-06-10 martinsicuro - Termoli 032

Des fans de l’association cycliste de Termoli : termolibike.it

2015-06-10 martinsicuro - Termoli 037

Nous avons encore 200 km à faire pour arriver à Bari où nous prendrons le ferry. Nous les ferons en deux petites journées, et en évitant la SS16 où aujourd’hui Anick a subi une agression sexuelle dont elle s’est sortie grâce à d’excellents réflexes. François, lui, a eu un accident de la route avec une voiture venant en face qui lui a foncé dessus et pris la fuite. Tout le monde est sain et sauf heureusement, mais le vélo de François est détruit et ces nouvelles inquiétantes ce soir refroidissent un peu notre enthousiasme.

Et n’oubliez pas notre fil rouge:

« Ensemble, prenons le cancer de vitesse ». Donnons pour Curie : http://macollecte.curie.fr/projects/the-sun-trip-2015-aventure-a-velo-solaire

Et si vous aimez nos articles n’oubliez pas de voter en cliquant sur le rond vert tout en bas !

flèche

J'aime, je partage ! *** If you like it, share it!
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK