Vue de l’intérieur #3 : l’histoire d’un casting.

Le premier défi dans le lancement du concept The Sun Trip était de trouver quelques personnes motivées pour se lancer dans cette aventure inédite. Pour tout dire, au moment d’annoncer l’idée je n’étais pas forcément sûr de mon coup et je me disais qu’à partir de 8 participants ça serait déjà pas si mal pour une première édition. Finalement, de mars 2012 à janvier 2013, j’aurai reçu plus de 80 candidatures, pour retenir une trentaine de participants venus de 6 pays différents

Juin 2012En utilisant les forums spécialisés, les réseaux sociaux et mon carnet d’adresse, j’ai  en fait rapidement pu m’apercevoir que le projet plaisait. De mars à juin 2012 une vingtaine d’aventuriers avaient déjà répondu à l’appel. Un succès qui permettait même d’organiser, un an avant le départ, un premier rassemblement de «Suntripeurs» !  

Moi qui avais prévu de me limiter à 20 participants pour cette édition 2013, pour des raisons logistiques, je faisais d’emblée une première modification en ne pouvant pas résister à l’idée de former une troupe un peu plus conséquente. Une trentaine de participants ça sera parfait ! 

Dès ce moment là, un objectif en tête : constituer une sélection la plus hétéroclite possible.  Des jeunes et des retraités, des baroudeurs expérimentés et des novices du vélo, des loups solitaires et de duos, des hommes et des femmes, des valides et des aventuriers porteurs de handicaps : c’est dans la diversité que s’écrivent les plus belles histoires. Les internautes trouveront leur compte dans la variété des profils présents au départ, et au delà le Sun Trip prouvera que le voyage à vélo (qui plus est solaire) n’est nullement réservé à une minorité d’allumés. Chacun a un jour rêvé d’un «grand départ», d’une virée vagabonde sur les routes du monde. En se réalisant les aventuriers du Sun Trip inspireront-ils beaucoup d’autres rêveurs sur la planète ? Je l’espère tellement.  

Bien sûr dans ce «casting» il y aura eu quelques imprévus et même quelques déceptions. D’abord avec les décisions de certains participants sélectionnés d’abandonner  en cours de préparation, avec bien souvent de très bonnes raisons soit dit en passant. Partir deux ou trois mois en voyage n’est pas réalisable sans un peu de chance et sans certains sacrifices, j’en suis parfaitement conscient. Ensuite avec l’attitude plus discutable de certains, décidant de tourner le dos à l’aventure collective, pour aller en créer une autre de leur côté… Enfin avec quelques réactions incompréhensibles de candidats ne donnant plus aucune nouvelle du jour au lendemain, comme s’ils se découvraient subitement incapables d’être à la hauteur de leur propre rêve ! La nature humaine est ainsi faite, certains sont un jour capables de mettre «le gros plateau» pour se donner les moyens de s’accomplir pleinement, quand d’autres préfèrent détourner le regard. 

carteDepuis le début de l’année 2013 la sélection finale est maintenant figée.  De 25 à 67 ans, de Paris à Montréal en passant par Liège, Albi, Istres, la Bretagne, la Savoie ou encore la République Tchèque, la diversité est au rendez-vous. Et avant même le départ j’ai déjà le sentiment d’avoir réussi mon pari. Une sensation confirmée au lendemain d’un deuxième rassemblement de «Suntripeurs», à la fin du mois d’avril dernier dans le Parc Naturel du Morvan, à la croisée des chemins. J’ai là-bas continué de faire connaissance avec ceux qui écriront la première page de ce grand périple solaire, imaginé il y a maintenant 3 ans lors de mon voyage solitaire de la France au Japon. Je rêvais alors d’une aventure planétaire qui rassemble un peloton de passionnés de vélo, de voyage et de solaire. Une aventure qui ne soit pas une simple course de vélo, ni un seul banc d’essai technique, sans poussière ni émotion. L’aventure sera humaine avant tout, faite de rires et de pleurs, d’erreurs et de bons gestes, d’épuisement et d’exaltation, de liberté et de passion. 

Cette passion, les aventuriers du Sun Trip 2013 l’ont tous chevillée au corps. Au delà de leurs différences elle est leur boussole commune. Un horizon qui permettra au Sun Trip d’aller toujours plus loin. 

Florian Bailly – Directeur du Sun Trip 2013   


LIRE ARTICLE PRECEDENT

 

J'aime, je partage! *** Sharing is Caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on VK
VK
Email this to someone
email