Blog des Suntrippers

Transmission hybride série, speedhub Rolhoff, moteur DD, courroie crantée : Un quatuor prometteur

13.09.2020 - Bernard Cauquil
Bernard Cauquil Bernard Cauquil

Confirmation des résultats de consommation aujourd’hui sur le Tourmalet

Sainte_marie_de_campan

Après une petite sortie en plaine de la semaine dernière, aujourd’hui analyse des données sur un parcours plus montagneux et surtout beaucoup plus long.

Une boucle de 185 km avec le col du Tourmalet gravi cette fois-ci par Sainte Marie de Campan et le versant de La Mongie. Bien sûr toujours en transmission hybride série.

Sur un parcours comme celui-ci, l’utilisation du speedhub Rolhoff permet de tirer les meilleures performances du direct drive RH212 sans avoir besoin de recourir au fluide « statorate » ou autres accessoires pour refroidir.

En prime le silence de la transmission par courroie crantée et la récupération d’énergie au freinage.

Trace GPS  

Analyse de l’enregistrement des données

  • distance : 184 km
  • durée : 6 h 55 mn
  • vitesse moyenne : 26,6 km/h
  • dénivelé positif : 2335 m
  • consommation brute : 2392 Wh
  • freinage régénératif : 344 Wh soit 16,8 %
  • consommation nette : 2048 Wh
  • consommation nette par km : 11,1 Wh/km
  • production génératrice : 585 Wh soit 3,18 Wh/km
  • production horaire moyenne : 84,5 Wh/h
  • consommation relative : 1463 Wh
  • consommation relative par km : 7,92 Wh/km

Pour info : j’ai enfin pesé mon trike, à vide 70 kg tout rond

  • Masse de « TitDragonFly » au départ (avec plein d’eau et outillage : 73 kg
  • Masse du bonhomme ce matin au départ : 74 kg
  • consommation brute, consommation totale avant de déduire l’énergie récupérée par régénération
  • consommation nette : consommation brute – énergie récupérée par régénération
  • consommation relative : consommation nette – énergie produite par la génératrice.

Bilan de cette nouvelle journée d’essai en transmission hybride série

Les résultats de ce nouvel essai viennent corroborer ceux obtenus précédemment : la consommation relative dépend très peu du relief du parcours et de sa longueur. Avec Edgar Tournon nous avons fait ce même constat tout au long du parcours du Suntrip 2020. Sur ma machine, 2 choix technologiques expliquent en grande partie ce phénomène :

  • Le rendement du moteur RH212 est optimal (autour de 82 %) aussi bien en plaine et sur les pentes les plus sévères grâce au speedhub Rolhoff
  • La régénération variable qui me permet de récupérer un pourcentage conséquent de l’énergie utilisée pour gravir les côtes.

galerie-photo

 

Ça vous a plu ? Partagez l'aventure du Sun Trip

2 Commentaires

  • Gery Gevers

    Démonstration nette et implacable. Chapeau bas pour ces performances nettes et relatives

  • Hairault Pascal

    Merci, c’est super intéressant !

Répondre

Les informations recueillies sur ce formulaire font l’objet d’un traitement par The Sun Trip aux fins [A COMPLETER]. Vos données sont destinées à The Sun Trip, et ne sont pas transmises à des tiers. Elles sont conservées pendant [A COMPLETER]. Conformément à la loi « Informatique et libertés » modifiée et au Règlement Européen sur la Protection des Données Personnelles vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier ou supprimer, ou vous opposer au traitement de vos données pour des motifs légitimes, en nous contactant sur notre formulaire de contact. Vous disposez également d’un droit à la limitation du traitement de vos données, ainsi que d’un droit à leur portabilité si les conditions sont réunies. Vous pouvez également introduire une réclamation relative au traitement de vos données auprès de la CNIL.

Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre notre actualité.
The Sun Trip utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).