Sun trip , le monde à vélo solaire !
Blog de l’organisation

J19 – Tout autour du Maroc

01.05.2024 - The Sun Trip
The Sun Trip The Sun Trip

JOUR 20 <-> JOUR 18


On commencera le résumé de cette 19ème journée en félicitant les derniers participants a voir rejoint le Maroc, les Tchèques Michael Polak et Jiri Strupl. Et quelle plus belle manière pour eux de marquer le coup que d’avoir eu la chance de croiser le leader, juste avant de prendre le ferry ! Jean-Marc Dubouloz commençait lui sa remontée de l’Espagne et leurs routes se sont croisées, avec plus de 3000 km d’écart sur les compteurs ! L’occasion de deux pauses pour Jean-Marc (un homme qui réserve les pauses qu’aux grandes occasions…) et de photos bien sympathiques. L’esprit du Sun Trip !

Du côté des leaders, une fois n’est pas coutume, peu de chose à dire pour cette 19ème journée. On partagera seulement cette vidéo « miam miam » du matin, et on dira que c’est Jean-Marc qui a directement repris son avantage. On a un moment pensé qu’il s’envolait, mais au final l’écart était d’environ 50 km au soir.  A son habitude Jack a pris le chemin le plus court et le plus montagneux, tout en essayant de se remettre des immenses efforts de la veille pour avoir le ferry. A la fin de journée, il nous envoie ce bilan « c’était très jolie aujourd’hui, une bonne journée de repos« . Humour anglais ?

Au Maroc

Les histoires du jour au « Royaume du soleil » c’est d’abord la belle ascension du Tizi N’test par Richard Defay (actuel 6ème), qui sera le premier a prendre l’option d’un dodo à l’auberge située sur le sommet, à plus de 2100 mètres d’altitude. Tout là haut, seul dans les montagnes, après avoir observé des chamois à la jumelle, il écrit ce mot de bilan de mi-parcours : « Le vertige me saisit quand je reprends tous ces jours à rouler du matin au soir je suis content d’avoir su rouler seul plusieurs jours consécutifs. Je me suis enhardi durant ce début de périple. Techniquement ce vélo se révèle fiable son point faible est la capacité photovoltaïque limitée qui me stress dès que la météo se gâte« . Pour demain matin, il a peur d’avoir « pas pris assez de vêtements chauds« , mais il a hâte d’atteindre le désert, et il lâche un petit conseil à ceux qui voudrait se préparer un jour pour un Sun Trip : « Ne pas sous estimer la difficulté physique et mentale » !

Un niveau devant lui, la bataille pour les 4ème et 5ème places a connu un coup de théâtre majeur hier, juste après que les participants soient repartis de Taroudant : Vivien est contraint à une pause de plusieurs jours à Agadir suite un problème sur le moteur !

Les explications de Vivien : « Hier à Taroudannt j’ai réparé beaucoup de choses, le train d’atterrissage et quelques points de fixation du carénage. Le soir, j’ai ouvert le moteur car dans les derniers kilomètres, j’avais des bruits de cliquetis. J’ai tout nettoyé et j’ai fait un essai routier et à part quelques bruits discrets, tout semblait en ordre. Le matin, j’ai bien démarré, les 20 premiers kilomètres se sont déroulés comme tous les autres jours. Mais ensuite, dans un rond-point, j’ai dû m’arrêter rapidement à cause d’un camion qui m’a pris à contre-pied. C’est un point faible de mon système. Lors du départ et de la récupération, il y a des pics de couple, sans doute à cause d’un mauvais calibrage. Je suppose donc que d’autres dents se sont cassées et qu’après quelques kilomètres je ne pouvais plus rouler avec la puissance du moteur. Il y a deux sociétés en Allemagne qui vendent ces engrenages .J’essaie de faire parvenir les pièces à Agadir, mais il semble que cela puisse prendre jusqu’à 7 jours« .

Les belges Géry & Baudouin, alors 5èmes, s’envolent donc seuls vers Sidi Ifni, ils sont maintenant 4èmes sans concurrence directe. Ils auront le plaisir de pouvoir profiter un peu plus sereinement des beautés du sud Maroc, même si on pense deviner qu’ils n’ont renoncer à l’idée d’aller conquérir la 3ème place ! Les deux amis en ont encore sous la pédale !

Cette 3ème place c’est celle des jeunes allemands, Kilian & Jonas. Arrivés à Taroudant bien fatigués, avec un petit moral suite à un petit choc culturel dans les premiers jours au Maroc, les deux amis ont repris la grande forme. Ils aiment maintenant à 100% leur aventure au Maroc et sont entrés dans la partie désertique du projet. Ils vont en prendre plein les yeux et ils roulent très fort, à plus de 250 km par jour depuis Taroudant. Ne manquez pas de les suivre sur Instagram : https://www.instagram.com/kilianweigand


Positions de la course au 19ème soir

1. Jean-Marc Dubouloz
2. Jack Butler
3. Kilian & Jonas
4. Géry & Baudouin
5. Vivien Dettwiller

Carte en directhttps://suntrip.sollow.live/maroc-2024/


Les autres histoires du jour :

Vincent Lauga :  » Rayon changé + un petit stock sur mesure, avec thé et gâteaux offerts en attendant la réparation… c’est top (Tbina cyclisme au sud de Rabat) ! Superbe route côtière après Rabat (on a changé de pays ?)… en tout cas c’est « royal » (d’ailleurs elle conduit au palais royal): palmiers, herbe arrosée et tondue, et même le bord de la route est balayé !! sur une 40aine de kilomètres… Voici le Maroc tel que je l’attendais (dommage que l’accueil ait été vraiment gâché par les gamins mal éduqués les 2 premiers jours : problème connu dans cette région !). Toujours des petits soucis : petit accrochage à Rabat alors que j’étais arrêté… heureusement c’est le châssis de la remorque qui a encaissé (le panneau solaire ne dépasse pas !). Et près de 2 heures pour traverser Casablanca en fin de journée : bouchons, pollution… pas top en vélo couché… mais c’est bon, pas de problème. Friture mixte ce soir pour se remettre de la journée ! »

Jean-Louis Mérelle : « Je repars de mon camping proche de Tanger en direction de Rabat sur la N1. A un moment je quitte la N1 pour emprunter une autre route normalement beaucoup plus calme. Il n’en sera rien, bien au contraire… Par contre cela m’a permis de découvrir un monde à part ou pauvreté des habitants et richesse des entreprises cohabitent. En effet cette route est bordée de nombreuses entreprises de maraîchage. Pour entretenir et récolter les produits les entreprises emploient beaucoup d’ouvriers. Ce qui frappe au premier abord c’est qu’une bonne moitié des ouvriers sont des adolescents parfois très jeunes. Ils sont vêtus de vêtements très usagés et ne passent pas souvent sous la douche … Certains ont même des emplois surprenants… En effet à un moment donné un gros pickup chargé d’ouvriers me doublent. Un peu plus loin je le trouve arrêté avec les ouvriers en train de descendre du pickup. La porte du conducteur s’ouvre également et je découvre que c’est un jeune adolescent d’environ 12 ou 14 ans ! » La suite sur son Polarstep.

Luciano Trumpler : « L’incroyable est la plus grande aventure que j’aie jamais vécue. C’était une journée parfaite, nous avons rencontré Jean Philippe et Herman hier et nous sommes allés dans le même hôtel et avons dîné ensemble »


Autres images du jour


JOUR 20 <-> JOUR 18


Ça vous a plu ? Partagez l'aventure du Sun Trip
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre notre actualité.
Copyright - 2024
The Sun Trip utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).